Covid-19 : Domalys passe la barre des 40 000 visières produites

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Dès le début du confinement, Domalys, fabricant d’équipements pour personnes dépendantes, s’était engagé aux côtés des enseignes CDA Développement, Metaleo et Seri afin de produire des visières de protection pour les soignants. Début mai, le cap des 40 000 visières produites a été franchi.

Des visières de protection pour les soignants

En réorientant toute sa chaîne de production initialement dédiée à des solutions de prévention et détection de la chute et mobilier ergonomique vers une production massive de visières de protection normés EN 166, Domalys s’est joint à l’élan de solidarité face à la crise sanitaire liée au Covid-19. Après avoir distribué gratuitement les 6000 premières visières conçues, l’enseigne a dû faire face à une importante demande, la contraignant à vendre ces visières aux soignants à prix coûtant.

Un nouveau modèle de visière pour les professionnels et le grand public

Si les visières conçues par Domalys étaient d’abord destinées aux soignants, l’enseigne a par la suite souhaité les faire évoluer vers un nouveau modèle destiné aux professionnels et au grand public : SaveU. Ces nouvelles visières ont pour objectif de permettre à chacun de reprendre ou de continuer son activité.

La visière SaveU est plus adaptée à un usage professionnel que les visières imprimées en 3D, notamment parce qu’elle :

  • est en PET transparent (confort pour les yeux)
  • a une épaisseur de 0.65mm* (vs 0.2mm pour du standard) = robustesse (*+/- 0.1mm)
  • a deux arceaux de maintien : un arceau contre le front et un autre pour éloigner la visière des yeux (plus agréable pour le port prolongé > évite la buée).
  • accepte tout à fait la désinfection (eau de javel)
  • a une visière interchangeable

Cette visière est disponible sur la boutique en ligne www.visieres-covid.com à un prix variant de 7 à 9€ l’unité selon les quantités demandées.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page