Covid-19 : Le Crédit Agricole soutien 500 000 seniors grâce à un fonds de solidarité

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : PREVOYANCE, BANQUE & ASSURANCE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Lancé le 8 avril, le fonds de solidarité de 20 millions d’euros du Crédit Agricole vise à financer des mesures de première nécessité en faveur des personnes âgées afin de les protéger et de préserver le lien avec leurs proches. A la fin du mois de juin, environ 500 000 seniors ont ainsi pu bénéficier d’un soutien.

20 millions d’euros pour financer des mesures de première nécessité destinées aux seniors

Porté notamment par la Fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement, ce fonds de solidarité, qui continue d’évoluer, profite aux seniors par le biais de différentes actions.

Soutenir l’action des personnels aidants en EHPAD et des auxiliaires de vie à domicile auprès des personnes âgées

Le fonds de solidarité a d’abord permis d’équiper près de 180 000 auxiliaires de vie intervenant au domicile des personnes âgées en matériel de protection sanitaire et par conséquent, de contribuer à la protection des aînés contre le virus.

Protéger les personnes âgées du virus tout en atténuant leur sentiment d’isolement

Environ 10 500 tablettes et 2 700 bornes Wifi sont actuellement distribués dans 2 200 établissements médico-sociaux du territoire français afin de préserver le lien social des seniors avec leurs proches et leur permettre d’accéder à des services à distance.

Enfin, le fonds de solidarité a également permis de soutenir financièrement près de 1 100 projets en faveur de l’accompagnement des personnes âgées durant la crise, portés par les acteurs locaux et caisses régionales.

Pour Dominique Lefebvre, Président de la Fédération nationale du Crédit Agricole et Président de Crédit Agricole S.A. : Les personnes âgées sont les plus fragiles. En EHPAD ou à domicile, elles ont plus que jamais besoin d’être accompagnées et soutenues. Avec ce fonds de 20 millions d’euros lancé en pleine pandémie, nous avons souhaité permettre aux soignants dans les établissements, aux auxiliaires de vie à domicile, de se protéger pour les protéger. Nous nous étions aussi fixés comme objectif de lutter contre le sentiment d’isolement et de solitude, qu’elles ont sans doute ressenti plus durement que les autres pendant le confinement et qu’elles continuent de vivre aujourd’hui. Après deux mois de déploiement, les premiers résultats sont là et donnent un sens très concret à notre engagement.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page