« Envoyé spécial Personnes âgées » : pour l’AD-PA, il s’agit d’ « un juste constat pour une analyse trop parcellaire »

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : RESIDENCES SERVICES SENIORS & HEBERGEMENT COLLECTIF

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Dans son numéro de ce jeudi 20 septembre 2018, l’émission Envoyé spécial pointe les carences d’accompagnement en établissements pour personnes âgées. Pour l’AD-PA, il s’agit d’« un juste constat pour une analyse trop parcellaire ».

L’AD-PA dresse le bilan de l’émission Envoyé spécial sur les personnes âgées et les EHPAD. 

Il convient d’améliorer l’ensemble du secteur de l’aide aux personnes âgées

« Manque de temps pour accompagner des résidents à manger, manque de temps pour les accompagner à se laver, manque de temps pour les accompagner dans les actes de la vie quotidienne, manque de temps pour leur proposer des activités, … » constate l’AD-PA.
« Si ce constat est exact, il est une réalité pour l’ensemble des établissements, quel que soit leur statut juridique, comme il est également pour les personnes accompagnées à domicile.
Aussi, ne concentrer ce reportage que sur 20 % des établissements pour personnes âgées ne reflète qu’une partie des réalités de ce secteur dénoncées lors des journées de grève des 30 janvier et 15 mars derniers par l’ensemble des organisations syndicales et l’AD-PA, soutenues par les organisations de familles et les organisations de retraités – personnes âgées eux-mêmes.
C’est bien donc l’ensemble du secteur de l’aide aux personnes âgées qu’il convient d’améliorer, quel que soit le type de structure (établissement ou domicile) ou le statut juridique. »

Logo adpa

Vers la création d’une prestation autonomie

C’est en cela que l’AD-PA affirme attendre « des engagements du Président de la République qu’ils aboutissent enfin à la création d’une prestation autonomie permettant d’augmenter le temps passé auprès des personnes âgées, en établissement comme à domicile, et baisser les coûts payés pour les personnes âgées et leurs familles ».


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

1 réflexion sur “« Envoyé spécial Personnes âgées » : pour l’AD-PA, il s’agit d’ « un juste constat pour une analyse trop parcellaire »”

  1. Suite à l’émission Envoyé Spécial sur les maisons de retraite, la FNADEPA a également publié un communiqué de presse :
    « Reportage d’« Envoyé spécial » : La FNADEPA condamne des situations intolérables
    Suite au reportage « Maisons de retraite : derrière la façade » d’Envoyé spécial, la Fédération nationale des associations de directeurs d’établissements et de services pour personnes âgées (FNADEPA), appelle à ne pas faire l’amalgame entre des situations inacceptables et l’ensemble des établissements et réclame une loi enfin à la hauteur des enjeux. Le reportage « Maisons de retraite : derrière la façade » diffusé hier soir dans l’émission Envoyé spécial a révélé des situations scandaleuses et exceptionnelles dans quelques établissements pour personnes âgées. La FNADEPA, profondément choquée, condamne avec la plus grande fermeté ces situations de maltraitance qui portent atteinte à la dignité des seniors, au professionnalisme des équipes et à la confiance des familles. Elle ne saurait accepter que de tels dysfonctionnements existent et appelle notamment à la responsabilité des directeurs, garants de la dignité des personnes vulnérables. Ce reportage ne doit cependant pas jeter l’opprobre sur les 7350 établissements, publics et privés, qui sont des lieux de vie, innovants et conviviaux, et accompagnent 600 000 personnes âgées en perte d’autonomie. C’est pourquoi la FNADEPA réitère toute sa confiance auprès des professionnels qui se dévouent au quotidien pour maintenir une qualité de vie aux aînés, malgré des budgets et des effectifs insuffisants. Les contraintes des établissements et services pour personnes âgées sont en effet nombreuses et connues : budgets non revalorisés, équipes épuisées, pénibilité et manque d’attractivité des métiers… alors que la population vieillit et que les besoins en accompagnement s’accélèrent. La FNADEPA les a dénoncées à de nombreuses reprises, des reportages et des rapports parlementaires les ont pointées du doigt ces derniers mois.La feuille de route « Grand âge et Autonomie », présentée par la ministre de la Santé en mai a posé de premiers jalons, notamment en termes budgétaires, pour pallier aux urgences. Il est indispensable que la loi « Vieillissement » annoncée pour 2019 soit à la hauteur des enjeux. Il est urgent d’agir enfin massivement en faveur de nos aînés ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut