Secteur de l’Aide aux Personnes Âgées : l’AD-PA veut faire continuer le mouvement

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AIDANTS & AIDE AUX AIDANTS

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Les 10 organisations syndicales et l’AD-PA se sont réunies le lundi 10 septembre 2018. Elles ont en premier lieu fait le bilan de cet été très chaud qui a imposé aux équipes à domicile et en établissement un surcroît de travail important dû au manque récurrent d’effectifs.

Pour l’AD-PA, « une fois de plus, si la Ministre des Solidarités et de la Santé a pu dire que l’été s’est bien déroulé, c’est avant tout grâce à l’engagement des salarié-es qui s’impliquent le plus souvent au péril de leur santé, comme l’ont montré les statistiques de la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) sur les accidents du travail et maladies professionnelles ».

Prolongation du mouvement engagé en octobre 2017

Les organisations ont décidé de prolonger le mouvement engagé en octobre 2017 : « le mouvement a conduit aux grèves du 30 janvier et du 15 mars 2018, auxquels se sont associées les organisations de retraités – personnes âgées, familles et proches aidants, …
En effet, si l’intersyndicale et l’AD-PA prennent acte du gel (pour 2 ans seulement) de la convergence tarifaire en établissement et de la prise de parole du Président de la République, force est de constater pour l’AD-PA qu’au quotidien rien n’a changé dans la plupart des établissements et dans les services d’aide à domicile.
Les organisations réunies ce lundi, réitèrent avec force leur demande de rencontre avec le Président de la République. »

Les organisations syndicales veulent « faire avancer leurs attentes »

Dans le communiqué de presse de l’ADPA, les organisations syndicales annoncent vouloir continuer à se faire entendre dans les débats actuels et pour faire avancer leurs attentes, à savoir :

  • augmentation du nombre de professionnel-les à domicile et en établissement (ratio de un-e salarié-e par résident-e dans ces derniers) ;
  • abrogation de la réforme de la tarification ;
  • augmentation des effectifs et maintien des contrats aidés qui doivent être intégrés et sécurisés ;
  • augmentation des rémunérations et amélioration des perspectives de carrière pour tous-tes, et tout particulièrement dans le secteur de l’aide à domicile.

Et de conclure, « l’intersyndicale et l’AD-PA proposent aux personnes âgées, à leurs familles, aux salarié-es et à tous-tes les citoyen-nes de continuer à signer la carte pétition adressée au Président de la République et la faire parvenir à l’une des organisations signataires ».


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

2 réflexions sur “Secteur de l’Aide aux Personnes Âgées : l’AD-PA veut faire continuer le mouvement”

  1. Yveline Viallon

    Et on continue à faire la promo de l’aide aux personnes âgées, les « services à la personne »… Secteur qui recrute, certes… Souvent parce-que les employés sont corvéables à merci, pour un salaire minimum alors que la structure empoche + de 21 euros/h. Il faut arrêter de vendre du mensonge. Les personnes en demande sont victimes de ces dysfonctionnements, bien évidemment. Il existe p-être des organismes sérieux, mais je suis très choquée par tout ce que je vois et entends, autour de moi.

  2. Nicole Jeanneton-Marino

    Je prépare actuellement une conférence sur  » le rôle de la famille ds l’accompagnement d’une personne âgée en perte d’autonomie » (8 octobre , à 18h, Mairie de Périgny (Charente maritime) et aimerais vous citer.
    Question: que veut dire le sigle AD?
    Je suis en tous points d’accord avec vos conclusions. J’ai accompagné ma mère pendant 10 ans en maison de retraite et ai écrit un livre à la suite « Ma mère, mon enfant ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut