Etude : le respect accordé aux aînés en société corrélé à leur santé mentale

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : FAITS DE SOCIETE

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Une étude américaine a récemment souligné l’influence du respect accordé à nos aînés sur leur santé mentale. En effet, selon les chercheurs de l’Université de Yale, la longévité de l’acuité intellectuelle d’un individu dépendrait de la vision que se fait ce dernier de la vieillesse. Autrement dit, plus une personne aborde ses vieux jours de manière sereine, mieux elle se portera.

Alzheimer - Maladie neurodégénérative - Mémoire - Oubli

Une étude basée sur le modèle japonais

Cette étude met en exergue la théorie selon laquelle la manière dont une société perçoit le vieillissement est corrélée au développement de la démence chez ses personnes âgées.

C’est lors d’un séjour au Japon que l’idée d’explorer cet aspect est venue à l’auteure de l’étude, Becca Levy. Les personnes âgées japonaises, explique-t-elle à Quartz, « y sont regardées de façon bien plus positive qu’aux États-Unis ». Et les Nippons possèdent l’une des espérances de vie les plus longues au monde.

Les cultures associant la sénilité à un fardeau ou à une perte de valeur sociale seraient de ce fait « plus enclines à voir leurs ancêtres atteints de dégénérescence mentale », selon le site Slate.fr. À l’inverse, la recrudescence de celle-ci serait moindre et plus tardive dans un environnement où l’âge est davantage valorisé, par exemple s’il est envisagé comme un gage de sagesse.

Source


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut