France Assos Santé affirme dans son communiqué :  » Trop, c’est trop ! Stop aux privations de liberté imposées aux personnes âgées dans les EHPAD »

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Dans un communiqué de presse, France Assos Santé développe son constat : « chaque jour, par différents canaux notamment ceux des territoires, de trop nombreuses personnes hébergées en EHPAD sont toujours privées de visites ou de sorties ou doivent attendre longtemps leur tour pour avoir le droit de voir leurs proches« .

Les commerces, les terrasses et les lieux de culture rouvrent petit à petit mais France Assos Santé déplore dans un communiqué de presse que « certaines personnes âgées dépendantes résidant en EHPAD voient leur isolement prolongé de façon inexplicable, injuste et inhumaine« .

Mettre en avant la solitude ressentie par certains aînés

« Les personnes âgées en institution ont les mêmes droits que toute personne », rappelle France Assos Santé. Ce communiqué évoque également l’isolement dont ont souffert les seniors pendant les différentes vagues de la Covid-19. « Précipitées dans une solitude imposée, ces personnes vivent depuis des mois une grande détresse avec les répercussions que l’on connaît ; la privation de liens familiaux ou affectifs agit gravement sur leur état général et leur espérance de vie, elle est une atteinte à leur personne« .

France Assos Santé pose plusieurs questions. En effet, même si la quasi totalité des résidents d’EHPAD sont vaccinés, certaines mesures sont encore d’actualité : « pourquoi ne peuvent-ils pas recevoir les visites de leurs proches, dans le respect des gestes barrières et des mesures de distanciation qui s’imposent ? Et pourquoi les résidents vaccinés devraient-ils rester isolés alors qu’ils ont fait le choix de se protéger et de protéger les autres ? Pourquoi certaines directions d’EHPAD n’arrivent-elles pas à mettre en place une organisation respectueuse des droits et de la dignité de leurs résident(e)s ?« 

Elle souligne également la difficulté pour les familles : « Les familles, elles aussi, ont beaucoup souffert de cette situation depuis un an. Elles ne comprennent pas les difficultés qui durent encore en raison de protocoles sanitaires si stricts que les visites s’en trouvent limitées à leur plus simple expression« .

France Assos Santé espère une nouvelle organisation plus inclusive

Toujours dans son communiqué, France Assos Santé témoigne de sa compréhension pour les mesures prises mais espère obtenir une nouvelle organisation : « Si nous comprenons les craintes et les hésitations de nombreuses directions d’établissements qui ont dû faire face à de multiples décès lors des premières vagues de la pandémie, nous les appelons à se ressaisir et à s’organiser pour garantir les droits des personnes hébergées, notamment en faisant progresser la vaccination parmi leur personnel« .

« Le protocole du 12 mai 2021 contenant des recommandations « vers un retour à la vie normale dans les EHPAD, les USLD et les résidences autonomie » ne suffit pas. Une instruction claire doit être adressée sans délai aux établissements pour favoriser et ordonner la reprise de visites et de sorties et garantir les droits des personnes hébergées« .

Des demandes claires et assumées

« Nous demandons aux pouvoirs publics de prendre dès aujourd’hui toutes mesures pour faire cesser ces situations attentatoires aux libertés individuelles mais surtout inhumaines« , affirme France Assos Santé.

« Les résidents et leurs familles doivent pouvoir renouer avec leur vie affective dans tous les EHPAD, USLD et résidences autonomie. C’est une urgence. Chaque jour qui passe est précieux pour toute personne quels que soient son âge et son état de santé« , conclut le communiqué.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page