Sawa : la solution sur mesure qui accompagne les aidants en entreprise

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AIDANTS & AIDE AUX AIDANTS

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

L’entreprise Sawa Care propose des solutions personnalisées pour accompagner les aidants salariés et leur permet de réduire leur charge mentale, leur charge horaire et leur charge budgétaire au quotidien.

L’aidance en entreprise : un problème qui concerne plus d’un français sur cinq !

sawa logo

Aujourd’hui, 11 millions de Français sont aidants, 60% parmi eux sont des salariés, soit 23% des salariés Français. Parmi ces aidants, 50 %* ne se considèrent pas comme tels, illustrant une méconnaissance réelle du sujet et plus largement une méconnaissance des aides dont ils peuvent bénéficier. La notion de proche aidant est définie par l’article 51 de la loi n°2015-1776.

Cette loi définit le proche aidant d’une personne en perte d’autonomie (vieillissement, handicap et maladie invalidante) comme étant une personne entretenant “des liens étroits et stables, qui lui vient en aide, de manière régulière et fréquente, à titre non professionnel, pour accomplir tout ou partie des actes ou des activités de la vie quotidienne. »

Les femmes sont concernées en premier lieu par l’aidance, renforçant ainsi l’inégalité entre les sexes. Elles représentent 60 %* des aidants. D’autre part, 67 %* des aidants ont moins de 50 ans, touchant ainsi toutes les tranches d’âge.

Les aidants passent en moyenne entre 10 et 12h* par semaine à réaliser leurs tâches d’aidance qui sont aussi variées qu’imprévisibles : du rendez-vous chez le médecin aux tâches administratives, en passant par les courses quotidiennes, les tâches ménagères, les soins, mais aussi la gestion des urgences (chutes, etc). Ces heures d’aidance, par leur nature même, empiètent sur le temps de travail des aidants salariés.

Aidants et aide aux aidants : les solutions

Un double impact sur le quotidien des salariés et celui des entreprises

L’aidance bouleverse le quotidien des aidants. Ils se retrouvent bloqués dans une situation qui les dépasse et bien souvent, ils ne réussissent pas à trouver des solutions adéquates et personnalisées pour répondre à leurs problématiques propres.

L’aidance représente une triple charge : mentale, horaire et budgétaire. Au niveau du travail, l’aidance entraîne des risques de décrochage, de burn-out voire de démission. Les entreprises sont donc concernées par les effets délétères de l’aidance sur leurs salariés. Cela impacte indirectement leur performance et leur productivité ainsi que l’organisation de leurs équipes.

Services à domicile - aidants - mobilité

Les entreprises doivent agir rapidement car d’ici 2030, 35 % des salariés seront des aidants !

Sujet longtemps considéré comme tabou, l’État reconnaît officiellement, depuis 2015, le statut d’aidant et s’engage à soutenir les proches aidants en mettant en place des mesures visant à les accompagner dans leur quotidien et à améliorer leur bien-être. Cette aide, en plus d’être méconnue, reste malheureusement compliquée à obtenir. La start up Sawa créée en 2024 par Rabih Frangieh, Basma Frangieh, Ambra Recami et Kambiz Moghaddam s’inscrit dans la lignée de cette stratégie nationale pour soutenir les aidants, en simplifiant l’accès à un soutien sur-mesure dans le cadre de l’entreprise.

Sawa accompagne les entreprises et s’occupe de :

  • Former l’ensemble des collaborateurs (managers, RH et direction) afin d’améliorer la prise en charge de l’aidance au niveau de l’entreprise.
  • Mener des campagnes de communication en interne, pour sensibiliser l’ensemble des salariés.
  • Mettre en place des outils de monitoring et des KPI’s dans un double objectif préventif et curatif.

Sawa respecte les données confidentielles du salarié

Les démarches des salariés restent confidentielles et anonymes. En contrepartie, un reporting trimestriel à destination de l’entreprise est réalisé afin d’évaluer :

  • L’évolution des accompagnements
  • Le temps économisé par les salariés
  • Le nombre de salariés faisant appels au service
  • Le taux de satisfaction des salariés

Pour les aidants , Sawa :

  • Met à disposition une plateforme digitale (conforme RGPD) sur laquelle les salariés aidants peuvent s’inscrire et être mis en relation avec un Care Manager référent qu’ils peuvent solliciter autant que besoin.
  • Réalise un état des lieux par le Care Manager, expert médico-social, afin d’évaluer la situation du salarié-aidant et lui proposer des solutions adaptées (aide à domicile, aide administrative, aide financière, aide au bien-être).
  • Accompagne et conseille sur l’ensemble des sujets d’aidance en proposant un suivi sur le long terme.
  • Aide dans la gestion des situations d’urgence.

Une solution réellement efficace pour les aidants et les entreprises

Pour l’aidant, l’accompagnement Sawa permet de réduire la charge mentale, la charge horaire et la charge budgétaire. Le salarié retrouve un équilibre entre sa vie privée et sa vie professionnelle. Pour l’entreprise, les services proposés par Sawa permettent d’améliorer la marque employeur en améliorant le bien-être de ses salariés, en encourageant une meilleure égalité entre hommes et femmes et une meilleure équité entre les salariés aidants et non-aidants.

L’intervention de Sawa renforce l’engagement du salarié, en se sentant valorisé et accompagné par son entreprise. Enfin, cela permet de booster les performances individuelles et collectives. Le prix de l’accompagnement est défini en fonction de la taille et de la structure de l’entreprise.

Rabih Frangieh, CEO de Sawa

Nous parlons certes de productivité et de performance, mais la base de ce projet est l’aspect humain. Nous nous sommes lancés dans cette aventure pour venir réellement en aide aux individus et avoir un impact social positif. Sawa, issu du libanais, signifie ensemble. L’union fait la force et nous souhaitons engager les entreprises dans cette démarche afin de soulager les aidants. Notre démarche n’a pas vocation à être orientée seulement vers les entreprises ; nous discutons actuellement avec des mutuelles dans l’objectif de toucher les 40% des aidants non-salariés. Nous interviendrons aussi pour soulager les aidants les plus démunis via des actions de mécénat auprès d’une sélection d’associations françaises. Notre première ambition est d’accompagner plus d’une dizaine d’entreprises et d’effectuer une levée de fonds pour l’année 2025.

Rabih Frangieh, CEO de Sawa

*Sources : BVA, Dares, Fondation April, Kantar, OCIRP.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *