La startup Mon Emile se transforme en association pour les particuliers

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Fondée pour lutter contre l’isolement et la solitude des seniors et leur permettre d’aborder sereinement leur avancée en âge, Mon Emile intervenait à la fois auprès des particuliers pour répondre à leurs problématiques quotidiennes et auprès des résidences services seniors afin de les accompagner sur leur offre de service aux résidents et sur leur intégration locale. Aujourd’hui, la startup lance L’association de Mon Emile et cesse ainsi son activité commerciale en faveur des particuliers.

Désormais, la startup ne propose qu’une offre à destination des résidences services seniors mais elle continue d’accompagner les personnes âgées qui en font la demande au travers de sa nouvelle association.

Une offre solidaire qui résulte de la crise sanitaire

En raison de la pandémie de covid-19, les seniors sont plus nombreux que jamais à souffrir d’isolement. Ainsi, Mon Emile se mobilise bénévolement depuis le début de cette crise pour répondre à l’urgente nécessité de venir en aide aux personnes vulnérables.

Isolement - Aide à la personne - Services à la personne - Lutte contre la solitude

Cependant, bien que la crise finira par cesser, de nombreuses personnes âgées seront toujours confrontés à la solitude et à l’isolement. Forte de ce constat, la startup a donc pris la décision de pérenniser son action de solidarité menée lors de la pandémie en la rendant formelle par la création d’une association.

Depuis plus de trois semaines nous aidons les seniors pour des choses simples ; en général qui sont isolés, loin de leur famille. Cet isolement ne date pas de la crise mais bien avant. Cette entraide doit perdurer, redonner le sourire c’est ce que nous faisons depuis une année, nous passons la vitesse supérieure, déclare Emile Brin, Fondateur de Mon Emile

Objectifs et actions de l’association

L’association Mon Emile vise à accompagner bénévolement les personnes âgées dans leur quotidien mais aussi rompre leur isolement, les soulager et être à l’écoute.

Livraison de courses, aide à la prise de médicaments, accompagnement dans l’utilisation des outils numériques… L’assistance réalisée par l’association peut se présenter sous de nombreuses formes en fonction des besoins de la personne aidée.

Poursuite de l’activité à destination des résidences services seniors

Si l’accompagnement des particuliers s’inscrit désormais dans une démarche associative, l’assistance envers les résidences services seniors reste quant à elle effectuée par la startup.

Ayant pour ambition de rester un véritable appui pour les établissements, la société reste active pour continuer d’aider les résidences à améliorer leur offre d’animation ou proposer des services personnalisés de conciergerie.

Nous voulions vraiment différencier les deux, le coté associatif sera destiné aux particuliers et la société pour les résidences service, précise Emile Brin


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


2 réflexions sur “La startup Mon Emile se transforme en association pour les particuliers”

  1. Se faire base de prospect par le biais de son association et de bénévoles… Voilà la nouvelle silver economy ?
    Les liens entre la structure lucrative et la structure associative sont clairement définis.
    Curieux de voir que cela n’intrigue pas plus que ça les services de l’état…

  2. bonjour
    je suis présidente benevole du CISD fondée en 1977 et je souhaiterai des renseignements sur vos actions,
    je mets en place processivement des loisirs à domicile dont les bénéficiaires participent car je rémunère un animateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page