La validité du pass sanitaire et le recul de la réforme des retraites… Retour sur l’allocution du chef de l’Etat

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : POLITIQUE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Alors que le nombre de nouveaux cas de Covid-19 augmente, le Président de la République, Emmanuel Macron, a pris la parole mardi 9 novembre, pour la 9e fois depuis le début de l’épidémie, afin de présenter de nouvelles décisions pour faire face aux nouvelles contaminations. Il fait également le point sur les lois et réformes initialement prévues au cours de son mandat.

5ème vague

Le Président a débuté son interlocution en informant la population que « la 5e vague a commencé en Europe« , avec 30 000 nouveaux cas supplémentaires constatés chaque jour, notamment au Royaume-Uni et en Allemagne, cite-t-il. La France connaît une augmentation de 40% des contaminations, entrainant une légère croissance des fréquentations en hôpitaux.

Par conséquent, il lance une piqûre de rappel aux 6 millions de personnes n’ayant pas encore reçu la première dose, car « nous n’en avons pas terminé avec la pandémie« , a-t-il ajouté.

La justification d’une dose de rappel pour les 65+

Face au regain de l’épidémie, le Chef d’Etat a annoncé qu’une dose de rappel sera nécessaire à partir du 15 décembre afin de prolonger la validité du pass sanitaire. Cette décision s’appliquent seulement aux « plus de 65 ans« , ainsi qu’aux personnes atteintes de comorbidité ayant réalisé leur deuxième dose il y a plus de 6 mois. Aujourd’hui, 3,4 millions de personnes ont déjà réalisé une troisième dose, parmi les 7,7 millions de français concernés par cette dose de rappel.

Cette condition sera élargie avec « une campagne de rappel [qui] sera lancée courant décembre« , destinée aux personnes âgées de 50 à 64 ans. « Plus de 80% des personnes en réanimation ont plus de 50 ans« , a-t-il souligné.

La réforme des retraites repoussée

Silver Economie Emmanuel MACRON

Le 12 juillet dernier, Emmanuel Macron fait part de la nécessité de la réforme des retraites. Mais, de part la situation sanitaire, il repousse cette réforme.

La situation sanitaire que nous vivons et qui est en train de se dégrader partout en Europe, le souhait unanime exprimé par les organisations syndicales et professionnelles, de concentrer les efforts sur la reprise, le besoin de concorde dans ce moment que vit notre nation, font que les conditions ne sont pas réunies pour relancer aujourd’hui ce chantier.

Emmanuel Macron, Président de la République

Les objectifs des réformes prévus à partir de 2022 seraient d’accéder plus progressivement à la retraite et d’accéder à plus de droits, car « la retraite ne doit être ni une contrainte, ni une angoisse, mais un choix plus libre, plus simple, plus lisible« , ajoute le chef d’Etat. Il encourage également à travailler plus longtemps, faisant repousser l’âge légal, afin de préserver les pensions des retraités, pour ceux qui en ont envie.

5ème risque

Une 5ème branche de la sécurité sociale a été créée en janvier 2021, précise le Président Macron.

Elle permet l’optimisation et la rationalisation des prises en charge des personnes âgées en perte d’autonomie et des personnes en situation de handicap.

De plus, les professionnels du soin et de l’aide à domicile verront leurs salaires revalorisés d’ici au 1e janvier prochain, annonce enfin le Président dans un discours de campagne anti-covid et de campagne tout court.

Nous sommes en train, collectivement, en ce moment même, malgré la pandémie, de construire pas à pas un véritable service public de l’autonomie pour nos aînés.

Emmanuel Macron, Président de la République

Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page