L’ADMR va équiper 56.000 salariés nomades de nouveaux smartphones Crosscall, véritables bureaux embarqués

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Poursuivant sa mutation numérique et sa transformation digitale, l’ADMR, premier réseau national associatif de service à la personne, ambitionne d’équiper d’ici la fin 2023, 56 000 intervenants à domicile de nouveaux téléphones portables de dernière génération Crosscall, scale-up française spécialisée dans la conception de smartphones et tablettes durables. 9 000 d’entre eux les ont déjà reçus. Le téléphone portable est un outil indispensable pour tous les salariés de l’ADMR qui sont quotidiennement amenés à effectuer de nombreux déplacements afin de se rendre auprès des personnes accompagnées.

Le principal enjeu du renouvellement de cette flotte était de trouver un produit qui soit fiable, robuste et résistant, facilement maniable et évolutif dans le temps partant du postulat qu’un téléphone est fait pour répondre aux besoins de ses utilisateurs, être en harmonie avec leur style de vie et activité professionnelle, et durer dans le temps. Fiable parce que les salariés ADMR ne peuvent pas se permettre de perdre le lien avec leur association et leurs clients, robuste et résistant car il va devoir voyager et accompagner son ou sa propriétaire tout au long de sa journée, maniable puisqu’outre pouvoir passer des appels téléphoniques, il doit également servir de véritable bureau embarqué permettant de consulter leur planning d’intervention, échanger avec ses collègues, accéder à différents outils de pilotage, à des applications dédiées… liés à l’activité. Et évolutif car capable de s’adapter aux futures mutations technologiques à venir et ainsi perdurer dans le temps.

Accompagnement du client, disponibilité et adaptabilité

« Trouver un produit qui réponde à tous ces critères n’était pas chose facile » souligne Jérôme Zoïs, Directeur des systèmes d’information de l’innovation et de la transformation digitale de l’ADMR en charge du projet. « Les produits actuellement disponibles sur le marché grand public ne répondant pas totalement à notre demande, c’est auprès de l’entreprise française Crosscall que nous avons trouvé le produit répondant en tout point à notre cahier des charges. De plus, nous partageons avec Crosscall un certain nombre de valeurs comme l’accompagnement du client, la disponibilité et l’adaptabilité en fonction de nos besoins, ce qui est appréciable. Ils ont également l’habitude de gérer ce type de demandes spécifiques travaillant avec des organisations comme la gendarmerie nationale, la police nationale, la SNCF, Engie dont les organisations terrains peuvent s’apparenter à la nôtre » conclut-il.

les modèles Crosscall sont particulièrement adaptés aux activités des salariés de l’ADMR

L’entreprise française basée à Aix-en-Provence équipe les premiers salariés de l’ADMR du modèle CORE-M4, avec un déploiement programmé de 56 000 terminaux sur 3 ans. Ultra-résistants, étanches et dotés d’une très grande autonomie, les modèles Crosscall sont particulièrement adaptés aux activités des salariés de l’ADMR qui sont en déplacement permanent, du domicile d’un client à l’autre. Véritables bureaux nomades, ceux-ci leur permettent également de visualiser les mises à jour de leur planning en temps réel et d’enregistrer leurs horaires de prestations grâce à une application métier dédiée à la télégestion intégrée dans les smartphones Crosscall.

Pour les collaborateurs, le processus est simplifié au maximum : l’enregistrement de leurs horaires de travail et le « badgeage » des clients au début et à la fin de chaque intervention d’alimenter directement l’ERP (Enterprise Ressources Planning) ou PGI (Progiciel de Gestion Intégré) en fédération afin de générer les fiches de paie à la fin du mois.

Les critères qui ont pesé dans la balance en faveur des terminaux français Crosscall sont nombreux, à commencer par leur durabilité et le fait qu’ils soient les seuls sur le marché à être garantis 3 ans, faisant ainsi baisser le coût de la flotte sur la durée. Autres critères prépondérants, la certification Android Entreprise obtenue par l’ensemble de la gamme Core Crosscall, ainsi que la solution PTI (Protection de Travailleur Isolé) intégrée aux smartphones, fonctionnalité indispensable pour ces métiers de service d’aide à la personne. Autre avantage non négligeable, la très grande autonomie des smartphones Crosscall évite aux collaborateurs de l’ADMR d’avoir à les mettre en charge chez les personnes accompagnées pendant leurs interventions.

« Notre gamme Core connaît un essor grandissant dans le secteur professionnel, qu’il s’agisse de déploiements de grande ampleur dans le service public ou d’entreprises à dimension plus humaine telles que l’ADMR. Le fait que nous soyons capables d’adapter durablement nos produits aux usages professionnels les plus pointus est une véritable force sur le marché, qui fait souvent la différence au moment des appels d’offre, quel que soit le secteur d’activité ou la dimension de l’entreprise, et nous en sommes particulièrement fiers. » déclare David Eberlé, vice-président chez Crosscall.

ADMR prévoit le développement d’applications métiers

L’ADMR et Crosscall entendent ainsi développer un partenariat sur le long-terme et continuer à travailler ensemble sur des actions permettant d’aller plus loin dans la digitalisation du 1er réseau national associatif de service à la personne.

L’ADMR souhaite en effet développer son portefeuille d’applications métiers mais aussi un service de messagerie interactive et avoir la possibilité d’avoir des informations sur les domiciles connectés des personnes accompagnées.

Ainsi les smartphones Crosscall seront de véritables outils de mobilités pour les salariés de l’ADMR et leur permettront d’être en encore plus proches des personnes accompagnées, un point essentiel pour le réseau ADMR qui est au service des personnes isolées.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page