Lancement de la campagne sur les métiers d’aide à domicile « Aider les autres, c’est mon métier » par le Gouvernement

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SERVICES A LA PERSONNE

Partager cet article

Ce mercredi 1er février 2017, Pascale Boistard a lancé une campagne dédiée aux métiers d’aide à domicile « Aider les autres, c’est mon métier ». Avec 300 000 emplois nouveaux à pourvoir d’ici 2030, le secteur de l’aide à domicile pour les personnes âgées est un secteur en devenir.

A travers cette campagne, le ministère des Affaires sociales et de la Santé souhaite promouvoir et valoriser les métiers de l’aide à domicile auprès des personnes âgées.

L’aide à domicile : un secteur d’avenir

Les métiers de l’aide à domicile sont des métiers de proximité, de contact et de relations humaines. Ils souhaitent tous agir au plus près des personnes âgées, rompre leur isolement et recréer du lien social entre les générations.

Par exemple, le professionnel peut accompagner la personne âgée dans ses sorties, l’aider à la réalisation des tâches de la vie courante, l’aider à l’entretien du logement, la réconforter par une présence quotidienne rassurante et bienveillante.

Lire aussi : L’AD-PA souhaite que l’aide à domicile soit valorisée

La campagne « Aider les autres, c’est mon métier »

affiche_aide_domicile-paLancée ce 1er février 2017, cette campagne d’information initiée par le gouvernement vise à faire naître de nouvelles vocations professionnelles pour le secteur de l’aide à domicile auprès des personnes dépendantes. 

Dans son discours, Pascale Boistard précise que « répondre à la demande des personnes âgées est de notre devoir et de notre responsabilité (…) C’est une campagne que nous avons voulue résolument positive et pédagogique. Avec un message fort : aider les autres, c’est mon métier ».

« Victimes parfois d’un déficit d’image, ces métiers n’en sont pas moins essentiels pour faire vivre la solidarité au quotidien, la prise en compte des attentes et des choix des personnes les plus vulnérables », a insisté la secrétaire d’État.

« Les professionnels de l’aide à domicile concourent à faire vivre la solidarité au quotidien. C’est la République du respect que nous continuons à mettre en œuvre, au quotidien et sur tout le territoire national ».

Lire aussi : Services d’aide à domicile : des missions d’appui de l’Etat pour soutenir les départements


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


1 réflexion sur “Lancement de la campagne sur les métiers d’aide à domicile « Aider les autres, c’est mon métier » par le Gouvernement”

  1. Les aides à domiciles sont fatiguées, souvent usées prématurément, travaillent énormément, même à temps partiel, font souvent 30 ou 35 heures plus les trajets et gagnent moins de 800 euros. Elles ne vivent pas mais survivent. C’est très bien de vouloir valoriser ce métier. Ne faudrait-il pas revoir les conventions qui les fait stagner dans la précarité ? Ne faudrait-il pas revoir leurs horaires ? Compter les temps de trajet comme du temps de travail ? Indemniser correctement leurs frais kilométriques ? Prévoir des pauses réelles pour les ménager un peu? Pour résumer, leur permettre de vivre convenablement de leur travail ? Les aides à domiciles , oui, aiment souvent aider les autres et leur travail est éprouvant physiquement et moralement. Est-il normal qu’elles gagnent une misère ? J’en connais trop qui veulent changer de métier, j’en fais partie. Elles ont besoin de meilleures conditions de travail avant tout, pas seulement de reconnaissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut