Le brouillard mental : un nouveau symptôme de la Covid-19 chez les seniors ?

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SANTE & E-SANTE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Une étude américaine menée par American Medical Association et publiée sur Jama Network déclare que la sensation de « brouillard » mental et de désorientation pourrait être un nouveau symptôme du Coronavirus.

Pendant que des mises en place sont actées pour protéger les seniors, une étude américaine ajoute un nouveau symptôme à la liste, déjà bien connue, de ces états qui peuvent être annonceurs de la présence du virus dans l’organisme.

Certaines conditions d’analyse à saisir

Cette étude est menée sur un panel de 817 personnes âgées, détentrices de troubles érectiles ET de la Covid-19 admis aux urgences ou dans un établissement de santé. Il faut donc comprendre que les personnes servant de base d’analyse, sont porteuses d’autre troubles ou pathologies sans rapport direct avec le virus.

Résultat sur des personnes fragilisées

Sur le panel constitué de 817 patients âgés, 28% présentent un délire lors de la prise en charge médicale. Sur l’ordre de récurrence des symptômes, la confusion ou le délire mental arrive en sixième position.

Parmi ces patients comptés dans l’étude, 16% souffrent d’un délire mental comme principal symptôme, primant sur la fièvre, la toux, les courbatures, la perte du gout et de l’odorat… 37% ne détiennent aucun signe du virus, à part une confusion mentale. Ils sont pourtant positifs.

Une nouvelle appellation dans la liste des symptômes

Convaincus par les résultats de cette études, des chercheurs américains ont officiellement ajouté ce nouveau symptôme à la liste sous le nom de « brain fog ». Cependant, si ce nouveau signe peut permettre d’alerter sur la présence ou non du virus, il est important de ne pas paniquer.

Un symptôme à prendre avec des pincettes

S’il est vrai que ce brouillard mental, qui se manifeste par des difficultés de réflexion, de concentration ou des pertes de l’équilibre peut être alarmant, il est aussi possible qu’il soit lié à une simple baisse de tension ou à une période de stress. D’ailleurs, d’autres points de l’étude stipule qu’il est aussi présent chez des personnes qui ont moins de 65 ans.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page