Reconfinement : que doivent retenir les seniors ?

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : FAITS DE SOCIETE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Le Président de la République Emmanuel Macron l’a annoncé hier soir, à partir de jeudi minuit, un nouveau confinement national entrera en vigueur jusqu’au 1er décembre à minima.

Un « confinement plus souple » a été annoncé mercredi 28 octobre. Emmanuel Macron a refusé de mettre en place une option qui consisterait en un isolement des seniors et des personnes à risque (85% de mortalité chez les + de 70 ans). En effet, cette hypothèse a été jugée contraire à l’éthique.

Les seniors : premières victimes du Coronavirus

Depuis le début de la pandémie, la situation est claire : les seniors sont la partie de la population la plus impactée par le virus. Le dernier point épidémiologique publié le 22 octobre par Santé Publique France est alarmant. Les 65 ans et + représentent 65% des admissions en réanimation (contre 37% à la mi-octobre). C’est 5 fois plus d’hospitalisation qu’en début septembre, soit 6 fois plus de cas. 90% sont admis avec comorbidités.

@EmmanuelMacron

La Covid-19 se diffuse rapidement et massivement chez les personnes âgées : les + de 70 ans représentent 85% des décès liés au virus.

Lire aussi : [Dossier] Suspicion d’un nouveau confinement : un retour vers l’isolement pour les seniors ?

Des seniors qui ne veulent pas être privés de leur liberté

Pour un grand nombre de seniors, qui dit « confinement » dit « isolement ». Une grande partie d’entre eux n’est pas prête à revivre les mêmes épreuves qu’au printemps.

Cette situation est décriée par Philippe Wender, président de l’Association Citoyennâge. Il déclare, au journal Libération, que « les EHPAD ne sont pas des mouroirs« . Contrairement aux idées reçues et à la « surprotection » suggérée par l’Etat, de nombreux résidents sont actifs et refusent d’être « condamnés à rester dans leur chambre comme des prisonniers« .

sport - activité physique - Une

Les seniors se disent prêts à faire des efforts, mais revendiquent un « besoin d’être écoutés plutôt que les décisions leur soient imposées sans prendre en compte leur liberté« .

Les EHPAD et maisons de retraites pourront recevoir des visites

Lors du premier confinement au printemps, la sonnette d’alarme a été tirée : l’arrêt complet des visites a généré une grande souffrance chez les résidents. Pour éviter que ce mal-être se reproduise, le Président a annoncé que « les EHPAD et maisons de retraites pourraient continuer à être visités dans le strict respect des règles sanitaires« . 

Il faut éviter que ne se nouent des drames humains que nous avons vécus au printemps. Que des personnes seules ou en fin de vie se retrouvent complètement isolées.

Emmanuel Macron

Cependant, même si les visites ne sont pas proscrites, elles seront contrôlées et limitées afin de protéger la santé des résidents, mais aussi des équipes soignantes et des familles. Les visites groupées, considérées comme des « rassemblements » sont toujours interdites.

De plus, le Président de la République a ajouté que « les personnes en situation de handicap pourront bénéficier de souplesses dont elles ont besoins« , sans apporter plus de précisions.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page