« Le marché de la téléassistance » : une étude commandée par l’AFRATA pour dresser un état des lieux

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : TÉLÉASSISTANCE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Dans l’objectif de répondre aux enjeux de la téléassistance, l’AFRATA (Association FRAncaise de TEléassistance) a commandé une étude au cabinet Astic Conseil. L’objectif ? Dresser un état du marché de la téléassistance en France. 

logo afrataSynthèse des principaux enseignements de l’étude

D’après l’AFRATA, le marché français de la téléassistance comptait 560 000 clients en 2015. La représentativité des membres de l’AFRATA sur ce marché est forte, puisque l’association couvre 78% du marché, avec presque 470 000 clients.

90% des clients ont entre 60 et 95 ans et l’âge moyen constaté est de 85 ans.

On chiffre à 5 673 500 le nombre d’appels traités sur une année (2015), dont 127 670 appels avec sollicitation des services publics de secours d’urgence.

Pour l’AFRATA, les grands enjeux de la téléassistance sont de préserver la qualité de vie, faciliter le maintien à domicile des personnes âgées ou fragilisées tout en assurant leur sécurité.

La téléassistance au secours du traitement des situations d’urgence

La téléassistance au services des personnes âgéesD’après cette même étude, les opérateurs de téléassistance jouent un rôle important dans le traitement des situations de leurs clients. En effet, ils prennent directement en charge les appels et limitent ainsi la sollicitation des secours aux seuls cas relevant de l’urgence vitale.

A ce titre, le service de téléassistance apporte une plue-value non négligeable dans le traitement des situations d’urgence. Seuls 2% de l’ensemble des appels reçus font l’objet d’une sollicitation des services de secours d’urgence, comme le SAMU ou les pompiers.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page