Le marché de l’audition et de l’audioprothèse continue à faire du bruit

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Il y a maintenant presque un an, un conflit entre assistants d’écoute et appareils auditifs éclatait. Aujourd’hui c’est le rachat de l’enseigne de distribution Audition Santé par la fabricant Sonova (Phonak) qui fait couler de l’encre et opposent les audioprothésistes.

Les Audioprothésistes contre l’acquisition d’Audition Santé par Sonova

Le rachat par Sonova de la totalité de l’enseigne Audition Santé pose le problème de la verticalisation du marché de l’audition pour les audioprothésistes. Ces professionnels de l’audition se mobilisent donc.

Luis Godinho, le Vice Président de l’UNSAF- Syndicat National des Audioprothésistes, fait part de ses craintes : « En France, le choix, l’adaptation et le suivi du malentendant appartiennent au domaine de l’audioprothésiste […] S’il est vrai que les fabricants propriétaires de réseaux de distribution existent depuis longtemps à travers l’Europe, nous conservions une spécificité française, dont l’Unsaf était jusqu’ici assez fier : à savoir un marché animé par un grand nombre d’audioprothésistes indépendants. […] Je ne voudrais pas voir le nombre d’audioprothésistes indépendants diminuer drastiquement au bénéfice de quelques grandes structures [et] je souhaite rappeler que le syndicat se prononcera bientôt de façon plus formelle. »

Une pétition en ligne depuis un mois a d’ailleurs reçue à ce jour 480 signatures et appelle au Boycott :
L’acquisition d’Audition Santé par Sonova « met en péril l’exercice du métier d’audioprothésiste au sens paramédical, au profit d’une vision purement commerciale de la profession. »
« Le patient aura-t-il encore le choix dans un centre Audition Santé. »
« Les audioprothésistes signataires prendront les décisions qu’ils jugeront appropriées, allant jusqu’à l’arrêt de leur collaboration avec les marques du groupe Sonova, et avec tout autre fournisseur d’appareils auditifs qui franchirait cette ligne de la distribution directe de leurs produits au grand public. »

SurdiFrance s’oppose au boycott de la marque Phonak

Le Bucodes-SurdiFrance, association assurant des formations de sensibilisation aux problèmes des personnes devenues sourdes à l’âge adulte et qui édite la revue 6 millions de Malentendants, rappelle de son côté que l’intérêt des usagers doit être la priorité.

« Le Bucodes-Surdifrance s’oppose au boycott de la marque Phonak par les audioprothésistes et pense que le rachat d’Audition Santé s’inscrit dans une démarche de libre concurrence entre les marques.
Dans un souci d’égalité et de transparence, il demande que les règles en audioprothèse soient scrupuleusement respectées, notamment celle concernant l’affichage des prix. Cela permet de connaître les marques et les types d’appareils réellement distribués par chaque audioprothésiste.
Le Bucodes-Surdifrance insiste pour la mise en place d’une démarche qualité, qui a fait ses preuves ailleurs, dans l’intérêt du patient : livret d’accueil, carnet de suivi, questionnaires de satisfaction.
 »

Le contexte du secteur de l’audioprothèse est donc pour le moins mouvementé, le partage des marges d’un marché prometteur est source de conflits d’intérêts.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


1 réflexion sur “Le marché de l’audition et de l’audioprothèse continue à faire du bruit”

  1. Cte Hubert de la Phlüphe

    ça va faire tant de bruit que je n’aurai plus besoin de mon appareil auditif !

    Quel soulagement !

    Cte Hubert de la Phlüphe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page