« Le monde des EHPAD a besoin de faire sa révolution technologique » Tribune d’Aristide Tintikakis, Président du conseil d’administration et Co-fondateur de VieConnect

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : EHPAD & MAISONS DE RETRAITE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La crise du covid-19 a souligné le magnifique engagement des aidants et soignants des EHPAD pour leurs résidents. Elle a soulevé aussi de nombreuses questions liées à l’accompagnement des seniors. Pendant trop longtemps, le sujet a été traité avec des moyens limités, il est aujourd’hui un enjeu national majeur qui se trouve au cœur des défis de la santé mais aussi sociétaux de par les liens intergénérationnels.

Les EHPAD sont en première ligne pour le bien être des seniors et l’ensemble du personnel soignant est plus que jamais engagé dans l’amélioration quotidienne de leur prise en charge. Une pandémie comme celle du coronavirus a souligné l’urgence de l’usage des nouvelles technologies. L’engagement seul des équipes n’est plus suffisant ; il est essentiel de les aider avec des « outils technologiques » qui optimisent leur travail et leur vigilance pour un meilleur suivi individualisé et monitoré, une meilleure interaction avec le monde externe et bien sur une meilleure prévention des risques.

Univers de relations humaines par excellence, les EHPAD s’ouvrent de plus en plus aux nouvelles technologies pour accroître davantage le temps dédié à chaque résident. Mais il reste encore beaucoup à faire au vu de ces derniers mois où le confinement a « retiré du monde » tous les EHPAD et perturbé leur quotidien. Cette situation inédite réclame plus que jamais une optimisation du temps, qui ne peut pas se faire au détriment des résidents. Face à cette réalité, la bascule vers plus de technologie va s’imposer comme un impératif majeur immédiat.

Parkinson - Personnel soignant - Aide à la personne - EHPAD - Maison de retraite

Les enjeux d’effectifs qui font souvent la une des journaux ne peuvent trouver dans l’usage des nouvelles technologies que des pistes sereines d’optimisation des organisations en dégageant du temps utile à consacrer aux résidents.

Les objets connectés qui ouvrent la voie à une vigilance individualisée permettent en effet de libérer un temps précieux et donc de créer des conditions de travail plus optimales, tout en renforçant le bien être des équipes. L’enjeu est de réduire les interventions inutiles au quotidien mais de surcroît en période de crise.

L’exemple de SECCO by VieConnect est édifiant : le sujet de l’incontinence qui touche 75% des résidents en EHPAD reste tabou, tant le sujet renvoie à l’intime et à l’intégrité physique des personnes.

Le recours au capteur SECCO met un terme aux changes systématiques dus aux tournées diurnes et nocturnes au profit d’un suivi personnalisé de chaque résident équipé. Le suivi à distance y compris de la température du résident permet justement une gestion précieuse du temps.

Être changé lorsque le niveau de saturation des protections est atteint apporte un confort de vie à la personne concernée et une gestion du temps vraiment utile pour les équipes. Être examiné lorsque la fièvre se déclenche facilite un diagnostic immédiat.

L’organisation des EHPAD peut être fluidifiée et optimisée par les nouvelles technologies qui permettent une meilleure efficacité.

Cette mutation dans l’intérêt de tous aidera celles et ceux qui dédient leur vie au bien être des seniors d’être davantage reconnus par l’opinion publique dans son ensemble.

Dans un futur très proche, les champs de la mobilité, de la gestion des activités et du lien social seront de nouveaux défis à relever sur le plan technologique.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page