Le Vendée Globe attire quatre skippers de plus de 60 ans !

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SPORT & BIEN-ETRE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La course du Vendée Globe, ou « l’Everest de la course au large » par les marins, débutera le 6 novembre 2016, des Sables d’Olonne. Comme à chaque édition, cet évènement est l’occasion, pour les skippers, de se surpasser en mer, et ce, quel que soit leur âge. Cette année, le Vendée Globe attire 4 skippers de plus de 60 ans.

Bateau à voile en mer

Le Vendée Globe, la « Coupe du Monde » des skippers

Le Vendée Globe est aujourd’hui la seule course à la voile autour du monde, en solitaire, sans escale et sans assistance, c’est en quelque sorte la « Coupe du Monde de football » des skippers…

Quatre participants au Vendée Globe ont plus de 60 ans

Le sport n’attire pas que les jeunes, surtout la voile ! En effet, 4 des 29 skippers participant à la course auront plus de 60 ans :

  • L’américain Rich Wilson (66 ans) :
  • L’irlandais Enda O’Coineen (61 ans)
  • Le hongrois Nador Fa (63 ans)
  • Le néerlandais Pieter Heerema (65 ans)

Bien évidemment, les aînés savent d’ores-et-déjà qu’ils ne gagneront pas l’épreuve. La raison : leur voiliers, à l’exception du néerlandais, proviennent de générations presque aussi avancées que la leur, et sont malheureusement incapables de rivaliser avec les bateaux de plus jeunes générations.

Lire aussi : Le sport chez les seniors : bienfaits et conseils pour une pratique en toute sécurité

Un amour de la mer intact malgré les années

L’enthousiasme reste l’élément commun qui caractérise nos sexagénaires. En effet, pour cette 8ème édition du Vendée Globe, ils restent tous les 4 enjoués de la courses, avec un amour de la mer et de la course intact.

Focus sur nos 4 skippers seniors

Bateau à voile en merEnda O’Coineen n’est pas un inconnu du monde de la voile : il a beaucoup navigué en équipage et a, en solo, fini 3e de la Transat Saint-Barth/Port-la-Forêt en 2015.

Pieter Heerema regrette, quant à lui, d’être « arrivé trop tard » dans la course au large mais entend bien se rattraper.

Rich Wilson est diplômé de Harvard et du Massachussetts Institute of Technology (MIT). Il a déjà fini à la 9ème place du Vendée Globe en 2008-2009, course de laquelle il était déjà le doyen.

Enfin, le hongrois Nador Fa attaque cette année son 3e Vendée Globe. Il a participé au BOC Challenge en 1991, puis a fini 5e du 2e Vendée Globe en 1992-93 avec un Imoca construit de ses propres mains.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page