Les Chefs Executifs de Compass Group France et Medirest se mettent en quatre le 29 avril pour les résidents de l’EHPAD Les Hautes Bruyères du groupe UNIVI

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

En cette période bien difficile liée au Coronavirus et au confinement pour les résidents des EHPAD isolés de leurs proches et confinés en établissement, Medirest multiplie les « actions gourmandes »…
Si le 1er mai est toujours l’occasion de diffuser de nombreux messages de bonheur aux personnes que l’on aime, Gilles Blasco Chef Exécutif de Compass Group France et Ludovic Rabier Chef Exécutif de Medirest ont saisi cette opportunité pour se mobiliser et préparer un repas exceptionnel pour les 80 résidents et 20 personnels de l’EHPAD Les Hautes Bruyères à Rouen.

Gilles Blasco
Ludovic Rabier


Qu’il s’agisse des repas en chambre ou en salle à manger, tous deux ont imaginé une prestation qui change les habitudes gustatives des résidents de l’EHPAD Les Hautes Bruyères – du Groupe UNIVI.

Près de 100 convives dégusteront un taboulé et ses falafels à la crème de coriandre et menthe, roquette ou encore une tartelette revisitée citron fraise meringuée… Pour les personnes âgées ayant des difficultés de mastication, les Chefs ont décliné le menu en version Mix&Délices.

Medirest, marque de Compass Group France, est une enseigne spécialisée dans la restauration et les services hôteliers dans plus de 870 établissements clients, cliniques et hôpitaux, EHPAD et établissements médico-sociaux.

Cette initiative solidaire permet également d’offrir un moment savoureux pour les équipes mobilisées chaque jour contre la crise sanitaire du Covid-19. Souhaitons qu’elle ne reste pas isolée…


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


1 réflexion sur “Les Chefs Executifs de Compass Group France et Medirest se mettent en quatre le 29 avril pour les résidents de l’EHPAD Les Hautes Bruyères du groupe UNIVI”

  1. Super les chefs-gerants Compass group France, j espère que l entreprise n n’oubliera pas vôtre part variable !! Si il en reste une. Bon courage à vous les professionnels de la restauration. Hervé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page