Les seniors français ont le moral au beau fixe selon le Baromètre 55+ Cogedim

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SPORT & BIEN-ETRE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Cogedim Club® a publié ce samedi la deuxième édition de son Baromètre 55+ avec TNS Sofres. Ce Baromètre se veut un « observatoire des modes de vie des Français âgés de 55 ans et plus ».

L’édition 2015 montre que le lien social est considéré comme un facteur clé du bien-vieillir.

Cogedim Club logoPensé par Cogedim et conduit par TNS Sofres, le Baromètre annuel 55+ Cogedim Club – TNS Sofres est un outil d’observation et d’analyse des attentes et modes de vie des personnes âgées de 55 ans et plus.

Pour cette seconde édition les interviews ont été effectuées en face-­à-­face. Le terrain s’est déroulé entre le 8 et le 12 janvier, puis entre le 29 janvier et le 2 février 2015, sur un échantillon national de 1040 personnes âgées de 55 ans et plus.

Baromètre Cogedim 55+ : le moral des seniors est au beau fixe

Cogedim baromètre 55 plus -3Le moral des 55+ est bon, c’est ce que révèle la seconde édition du Baromètre Cogedim 55+, réalisé avec TNS Sofres. En effet, comme cela avait déjà été mesuré en 201485% des 55+ se disent satisfaits de la vie qu’ils mènent.

Selon les résultats de ce baromètre, le bon moral des séniors repose sur plusieurs raison, dont principalement le fait de vivre à proximité de leur famille et leurs amis (49% des réponses).

92% des seniors sont satisfaits des liens qu’ils entretiennent avec leur entourage (et 44% en sont même très satisfaits).

Quelles sont les clés du bon moral des seniors ?

Le Baromètre Cogedim 55+ montre que selon les seniors, les clés du bon moral et du bien-vieillir sont les suivantes :

Le fait de sortir de son quotidien :

  • se divertir (24%),
  • voyager, (22%),
  • participer à des activités collectives (22%),
  • pratiquer de nouvelles activités (16%)…
  • Le fait de s’intéresser à l’actualité (36% des réponses).

Le lien social est un facteur clé du bien-vieillir

« Bien vieillir et être en bonne santé n’a de sens pour les seniors que s’ils sont en relation avec les autres. Les liens sociaux jouent un rôle majeur dans le bien vieillir et dans l’éloignement de la perte d’autonomie. Le lien social est le plus efficace des médicaments ! Le baromètre 55+ montre combien avec l’âge, la tendance est à la réduction des liens sociaux, mais combien, aussi, la demande de rencontres et d’échanges reste vive. » Explique Serge Guérin, Sociologue.

Pour les seniors, le bien-vieillir repose sur le maintien des liens avec les proches ainsi que sur le fait de rester connecté avec ce qui se passe autour de soi. Cependant, lorsqu’il s’agit de faire de nouvelles rencontres, les choses sont plus compliquées. En effet :

  • Cogedim baromètre 55 plus -258% des 55+ estiment qu’il leur est aujourd’hui moins facile de rencontrer de nouvelles personnes que par le passé, un sentiment qui augmente avec l’âge et avec l’impression croissante d’appartenir à la catégorie des seniors.
  • 30% des 55+ déclarent qu’ils font rarement, voire jamais, de nouvelles rencontres.
  • Les nouvelles rencontres se font essentiellement à travers des amis ou des connaissances (37%), dans le quartier ou dans l’immeuble (24%). Ainsi, les 55+ comptent sur leur cercle de proximité pour garder des liens sociaux.

Qui compose le cercle de connaissance des seniors ?

On retrouve souvent dans le cercle de proximité des seniors, les enfants et les commerçants de proximité, avec qui les 55+ ont les contacts les plus fréquents. Ainsi :

  • 83% des 55+ sont en contact avec leurs enfants au moins une fois par semaine que ce soit en personne, par téléphone ou par mail), puis viennent les parents et les petits-enfants, et enfin les frères et sœurs.
  • 78% des 55+ sont en contact fréquent avec les commerçants de proximité,
  • 73% avec les voisins
  • 70% avec les amis.

Les professionnels de santé viennent en dernier dans la liste des contacts réguliers des 55+. Il est par ailleurs important de noter que, selon le Baromètre Cogedim, les personnes âgées de 55 à 60 ans ont plus de contacts avec leurs collègues et leurs enfants alors que les personnes âgées de 80 ans ou plus sont plus souvent en contact avec leurs enfants mais aussi avec les commerçants près de chez eux, leurs voisins et le facteur.

A partir de quel âge se sent-on seniors ?

66 ans, c’est l’âge à partir duquel on considère être « seniors ». En effet, interrogés sur l’appellation « senior », 2 tiers environ (62%) des répondants au baromètre Cogedim 55+ disent avoir le sentiment d’appartenir à cette catégorie à partir de 66 ans.

Cogedim baromètre 55 plus

 


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut