Les syndicats de professionnels de santé se dressent contre Alain Afflelou

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Dans une récente interview à la radio, M. Alain Afflelou a critiqué les audioprothésistes. Néanmoins, en 2009, il semblait tenir des propos bien différents, témoignant que « l’audioprothèse était un métier en tant que tel ».

Les syndicats de professionnels de santé libéraux font part de leur « profonde indignation devant la conduite de M. Afflelou, qu’ils jugent inadmissible et problématique au regard des libertés syndicales ».

Questions

Alain Afflelou : un revirement brutal de position qui interroge

Pour rappel, dans une récente interview à la radio, M. Alain Afflelou a critiqué les audioprothésistes, estimant qu’il y avait « une espèce de numerus clausus plus ou moins tacite entre les syndicats d’audioprothésistes, la profession et le Ministère de la Santé. (…) Je ne vais pas dire que ce sont des fonctionnaires mais enfin… Ce sont des salariés qui imposent leurs conditions ».

Pourtant, d’après l’UNSAF (le syndicat national des audioprothésistes), en 2009, M. Afflelou tenait des propos bien différents« L’audioprothèse est un métier en tant que tel. Il faut même plus d’années d’études que pour être opticien. (…) Moi je crois que c’est très dangereux d’être opticien et audioprothésiste. On est l’un ou l’autre ».

Visionner la vidéo en question : 

« Afflelou : quand les métiers deviennent flous, il y a un loup ! »

Depuis octobre 2017, Alain Afflou a lancé une nouvelle offre, en insistant sur la nouvelle ligne « acousticien » de ses enseignes, à côté de celle d’opticien. Ce revirement brutal de position interroge : 

« L’UNSAF ne peut que s’interroger face à l’attitude de tels opérateurs commerciaux et financiers sur des patients âgés et fragiles, et s’inquiéter de leurs agissements dictés par le seul profit.

L’UNSAF demande aux Pouvoirs publics d’encadrer ce type de pratiques afin de protéger les patients et de mettre un terme à la marchandisation créant une inacceptable confusion au détriment des déficients auditifs et des professionnels sérieux.

Les enjeux de l’audioprothèse en matière de santé publique, notamment pour prévenir le déclin cognitif, sont tels qu’il serait incompréhensible de laisser des intérêts mercantiles ou des stratégies boursières de court terme en dicter la régulation. »

« Les syndicats de professionnels de santé et ceux qui les dirigent méritent le respect, M. Afflelou ».

« En menaçant ainsi un représentant des professionnels de santé, il affiche son mépris envers l’ensemble des professionnels de santé libéraux », est-il expliqué dans un communiqué commun de 16 syndicats signataires.

Syndicats
Liste des syndicats signataires

Les syndicats de professionnels de santé libéraux expriment leur solidarité envers l’UNSAF et son président.
Ils rappellent à M. Afflelou « qu’ils n’acceptent aucune intimidation de quiconque et quelle que soit sa notoriété. Un syndicat et ceux qui les dirigent, méritent le respect ».


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page