Maintien à domicile : une levée de fonds de 226 000 euros pour la start-up Prédical

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : TÉLÉASSISTANCE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La start-up Prédical, implantée en Île-de-France, a mené à bien une levée de fonds « Love Money » de 226 000 euros, qui lui permettra de développer son service de prévention pour personnes âgées isolées. 

Solutions de prévention pour personnes âgées et vulnérablesPrédical : une solution de maintien à domicile et de prévention des chutes

Membre du réseau d’acteurs de la Silver économie Silver Valley, la société Prédical est une start-up basée à Boulogne-Billancourt ; elle offre aux personnes âgées isolées un service de prévention et de maintien à domicile. A l’origine de l’entreprise, deux ingénieurs (Stéphane Besseau et Stéphane Moriaud) et un objectif : miser sur les objets connectés pour améliorer la qualité de vie des personnes vulnérables. La start-up propose aujourd’hui une solution d’accompagnement des personnes âgées de plus de 60 ans et vivant seule : un marché qui regroupe, en France, à peu près 4 millions de particuliers.

Lire aussi : La start-up Lifeaz atteint son premier objectif de levée de fonds sur la plateforme de financement participatif Ulule

La solution Prédical fonctionne sur le principe suivant : des capteurs permettent d’établir le mode de vie habituel de la personne, prenant en compte des éléments comme le sommeil, l’activité, l’alimentation et les déplacements. Ces données vont ensuite être analysées afin de pouvoir identifier une quelconque anomalie : un moyen pour les proches, les aidants et les structures médico-sociales, de pouvoir toujours s’assurer de la sécurité de la personne vulnérable, promouvant du même coup le maintien à domicile.

Une levée de fonds de 226 000€ pour financer la recherche et le développement du dispositif Prédical

Une levée de fonds de 226 000 euros permet désormais à la société de franchir une nouvelle étape : elle s’est déroulée dans le cadre d’un programme du laboratoire du CNRS l’AMIES, qui propose le financement d’un contrat de recherche mathématique et algorithmique visant à valider la preuve de concept. La start-up a également bénéficié d’une aide à l’innovation de BpiFrance et d’un soutien de Paris Région Entreprises.

Ces fonds viendront financer le développement du programme de recherche et développement, ainsi que le développement commercial de la structure.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page