Nouveau chapitre dans la bataille entre audioprothésistes et distributeurs d’assistants d’écoute

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Un rapport publié le 2 octobre 2013, l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) a souligné le rôle des audioprothésistes dans la prise en charge des personnes âgées dépendantes et des personnes handicapées constatant que le dispositif en place est trop complexe, qu’il n’est piloté par aucune instance, et que les aides sont inégalement réparties.

Alors que sur le marché de l’audition, appareils auditifs et assistants d’écoute s’opposent, le fabriquant Sonalto se félicite d’une récente décision de justice.

En effet dans un communiqué de presse publié par Sonalto dont nous relayons des extraits ci-dessous, la question de l’ouverture du marché de l’audition qui oppose audioprothésistes et distributeurs de solutions d’aides auditives est de nouveau abordée. Ce communiqué fait suite à une décision de justice acquittant une pharmacienne qui a été assignée par des syndicats d’audioprothésistes pour avoir distribué des assistants d’écoute.

Les assistants d’écoute sont en effet critiqués par les audioprothésistes qui considèrent que « les assistants d’écoute sont à l’audition ce que les lunettes loupes sont à la vue ».

Sonalto se félicite d’une décision de justice en faveur de la vente des assistants d’écouteOctave sonalto- Silver économie

« Une pharmacienne qui distribuait l’assistant d’écoute Octave a été assignée au pénal par les syndicats d’audioprothésistes qui l’accusaient d’exercer illégalement leur profession. Son acquittement qui vient d’être prononcé par le tribunal éclaircit l’horizon des millions de français qui cherchent une solution d’aide auditive.

En effet, 6 millions de français ressentent des gênes auditives du fait du vieillissement de leurs oreilles, c’est ce qu’on appelle la presbyacousie. Ces gênes ne nécessitent pas toujours un équipement prothétique sur mesure délivré par les audioprothésistes dont la complexité des démarches et le coût moyen – 1800€ en moyenne par appareil – représentent des freins qui expliquent un très faible taux d’équipement ne dépassant pas les 17%, quand certains de nos amis européens ou américains s’approchent des 50%.

Devant ce constat, Sonalto a conçu et distribue depuis 2011 une nouvelle solution d’aide auditive préréglée appelée l’assistant d’écoute Octave. Destiné à tous les individus qui recherchent un meilleur confort auditif sans que cela ne justifie un appareillage médical par un audioprothésiste, Octave est aujourd’hui délivré dans plus de 1 000 pharmacies à 299€ TTC.

Très bien accueilli par le grand public avec déjà plus de 14 000 utilisateurs, l’arrivée d’Octave a provoqué de forts remous dans le marché très fermé de l’audition : inquiets par le succès de ce produit grand public qui ne nécessite par leur intervention, les lobbies audioprothésistes n’ont eu de cesse de freiner l’ouverture du marché à ce nouveau type de produit malgré le réel service qu’il apporte à ses utilisateurs.
Après près de trois ans de combat pour faire valoir son droit à commercialiser un nouveau type d’aide auditive innovant, la société Sonalto a enfin obtenu gain de cause devant le tribunal correctionnel de Versailles. Les audioprothésistes bénéficient du monopole de l’adaptation sur mesure des prothèses auditives. Depuis plus de 3 ans, leur lobby cherche par tous moyens à empêcher la distribution de ces nouveaux produits qui répondent pourtant à l’attente des personnes concernées par une gêne auditive. Cet échec cuisant pour le lobby des audioprothésistes est surtout une grande victoire pour les millions de Français à la recherche d’une aide auditive de qualité à un prix raisonnable. logo sonalto- Silver économie

Ainsi, avec l’acquittement de cette pharmacienne, le soulagement prévaut. C’est aussi une grande victoire pour les milliers de pharmaciens souhaitant distribuer les assistants d’écoute 20 ans après avoir gagné le droit de distribuer les lunettes loupes dans leurs officines. Merci aux associations de malentendants regroupées au sein de Surdifrance qui ont toujours défendu avec force l’existence des assistants d’écoute.« 

Source, Communiqué de presse SONALTO .


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


2 réflexions sur “Nouveau chapitre dans la bataille entre audioprothésistes et distributeurs d’assistants d’écoute”

  1. C’est une excellente nouvelle pour les personnes ayant besoin d’une amplification ponctuelle. Ainsi que pour les entreprises françaises qui conçoivent ces assistants d’écoute : Sonalto et Tinteo.

  2. Je souffre d’une perte d’audition modérée et j’ai découvert récemment Sonalto.
    J’en suis très contente et ça m’a permis de trouver un bon compromis qualité/prix car je n’avais pas les moyens de me procurer des prothèses auditives.
    Il est accessible pour un essai gratuit en pharmacie, ce qui m’a aidé à me décider.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut