Présidentielle 2022 : Planet Media et l’IFOP ont interrogé les seniors sur leur Président de la République idéal

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : POLITIQUE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

A quoi ressemblera le prochain président d’après les plus de 50 ans ? A un an pile du deuxième tour de l’élection présidentielle 2022, Planet Media a réalisé, en partenariat avec l’IFOP, une étude auprès des Français, toutes tranches d’âge confondues – afin d’identifier le portrait idéal du prochain Président de la République.

Quel candidat tire son épingle du jeu, à un an du scrutin ?

Selon les 50 ans et +, quel représentant politique se rapprocherait le plus du Président idéal et serait à même de répondre aux trois problématiques phares de cette tranche d’âge : la mise en place d’une retraite plus juste, une meilleure prise en charge de la dépendance des personnes âgées et l’amélioration du système de santé public ?

L’offre politique d’aujourd’hui ne semble plus en adéquation avec leurs attentes, pour plus d’1/3 d’entre eux, AUCUN des candidats proposés ne pourrait porter ces enjeux.

Le plus susceptible d’y parvenir, « par défaut », pourrait être Emmanuel Macron pour 21 à 22% des répondants, talonné par Marine Le Pen (18%). Suivent ensuite, dans l’ordre, Xavier Bertrand (12%), Jean-Luc Mélenchon (9%), Anne Hidalgo (5%) et Yannick Jadot (1%).

Quand les avis des 50-64 ans et des plus de 65 ans divergent sur le profil du président !

Concernant les traits de caractère attendus du futur chef de l’Etat, les 50 ans et +, comme l’ensemble des Français, jugent très importants qu’il soit « à l’écoute » (79%) et « capable de se remettre en question » (76%).

Mais les points de vue des 50-64 ans et des 65 ans et + diffèrent ensuite. Alors que les premiers attendent plutôt d’un président qu’il soit humble (63% vs 48%) et bienveillant (62% vs 54%), les plus de 65 ans, plus conventionnels, préfèrent miser sur sa stature politique et espèrent un candidat cultivé (63% vs 56%), charismatique (40% vs 34%) et dynamique (76% vs 68%).

De même, en dehors de la probité du président – qui est une condition sine qua non pour la quasi-totalité des Français – les avis sont partagés concernant son parcours. Alors que les plus de 65 ans semblent pencher pour un homme ou une femme d’expérience – ayant déjà travaillé à l’international (71% vs 61%), dans le secteur privé (88% vs 78%) ou exercé un mandat national (66% vs 54%) et même local (75% vs 68%) – pour les 50-64 ans, il est important que le prochain président soit issu d’un milieu modeste (73% vs 65%).

Quand la santé et la sécurité priment !

Aux yeux de tous les Français, le sujet prioritaire lors du prochain quinquennat est la santé (90%), suivi de près par la lutte contre la Covid-19 (89%).

Alors que l’ensemble des Français semble favoriser l’éducation (73%), la sécurité, notamment la lutte contre la délinquance (80%) et contre le terrorisme (77%), prédomine largement pour les 50 ans et +.

Mais cette notion de sécurité s’observe également sur d’autres critères chez cette tranche d’âge : la lutte contre l’immigration clandestine (61% vs 48% des Français) et l’amélioration de la situation dans les banlieues (58% vs 49%).

L’impact de la pandémie, on en parle ?

Alors que la lutte contre la Covid-19 constitue une priorité absolue pour l’opinion, le regard sur l’après-crise apparait plus partagé que jamais. Une fois les restrictions sanitaires levées, la moitié des Français (51%) entend reprendre sa vie comme avant, voire plus intensément pour 24% d’entre eux, alors que l’autre moitié (49%) verra son quotidien marqué par la crise.

Une attitude qui domine particulièrement chez les plus de 65 ans (60%). Ils apparaissent, en effet, encore plus prudents vis-à-vis du virus : seulement 7% d’entre eux prévoient de rattraper le temps perdu et de profiter de la vie sociale et culturelle (contre 23% des 50-64 ans) et la moitié compte bien continuer à respecter les gestes barrières (51% vs 40%).

Quoiqu’il en soit, à un an du scrutin, les plus de 50 ans confirment leur civisme : 64% sont prêts à aller voter à la prochaine élection, contre 58% chez l’ensemble des Français.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page