Professionnalisation de l’emploi à domicile : des résultats records pour 2021

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : EMPLOI

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Assistant de vie, employé familial, assistant maternel… autant de professions qui jouent un rôle majeur dans l’économie et la cohésion sociale de notre pays. Pourtant, si le secteur de l’emploi à domicile est déjà en tension, les évolutions démographiques actuelles laissent entrevoir pas moins de 800 000 postes à pourvoir d’ici 2030.

La dynamique de professionnalisation gagne l’ensemble des métiers

Pour relever ce challenge, le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile est plus que jamais engagé, dynamique et innovant, comme en atteste le dernier bilan de sa politique de professionnalisation. Temps forts, chiffres clés, projets et perspectives, ce bilan propose un tour d’horizon des actions menées en 2021 pour soutenir l’attractivité de ces métiers, faire reconnaître les compétences des professionnels qui les exercent et leur offrir des possibilités d’évolution professionnelle.

En 2021, la formation continue atteint des records avec 95 202 départs en formation enregistrés, dont 37% pour les employés familiaux, les gardes d’enfants et les assistants de vie. La formation des assistants maternels a toujours le vent en poupe (60 256), mais l’écart se réduit avec les autres métiers du secteur. Quant à la dynamique de certification, elle se renforce avec 16 750 certifications délivrées par IPERIA, dont +23% pour les titres « Assistant maternel / Garde d’enfants », « Assistant de vie dépendance » et « Employé familial » par rapport à 2020

Des innovations au service de la compétence

Depuis près de 30 ans, la branche innove pour engager et soutenir la professionnalisation, accompagnée par IPERIA. 2021 s’inscrit dans la continuité. 5 nouveaux certificats de spécialisation font leur entrée au Répertoire Spécifique, en lien avec l’accompagnement du handicap et des TSA, le maintien dans l’autonomie et l’évolution des modalités d’organisation du travail pour les assistants maternels (MAM). Par ailleurs, IPERIA s’engage aux côtés de l’Etat dans 2 projets d’envergure pour une refonte en profondeur du dispositif de VAE :

  • L’expérimentation de la VAE par bloc, menée en partenariat avec l’Université du domicile
  • Le projet REVA piloté par Beta.gouv.fr, pour lequel la collaboration se poursuit en 2022 dans la phase 2

Apprentissage, Lab Migration : des solutions pour diversifier les publics

2021 consacre des projets d’envergure dont les résonances se feront ressentir sur plusieurs années. Nos objectifs : fidéliser et sécuriser les parcours des salariés, renforcer l’attractivité de nos métiers pour répondre aux attentes des futurs professionnels.

Marielle BROUARD & Véronique DELAITRE, Présidente et vice-Présidente de la CPNEFP de la branche du secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile

L’alternance en fait partie, avec la signature d’un accord de déploiement afin de recruter des jeunes par l’apprentissage. Ce projet revêt 2 spécificités :

  • La création d’un CFA sectoriel hors les murs porté par l’Université du domicile
  • L’adaptation aux singularités du secteur avec une confiance accordée à l’institut de formation IPERIA pour la mission de maître d’apprentissage délégué

Avec le Lab Migration pour l’emploi à domicile, l’objectif est de faire entrer dans le secteur de publics issus de l’immigration. Dans le programme global, IPERIA propose un parcours de professionnalisation et d’accompagnement personnalisé, dont l’expérimentation pilote à Marseille est imminente.

Nous sommes pleinement engagés aux côtés de la branche pour soutenir l’attractivité des métiers, renforcer la filière et apporter des réponses aux enjeux actuels et futurs. […] IPERIA se positionne plus que jamais comme un incubateur de talents. Nous anticipons les besoins de demain et développons de nouveaux process de formation à destination des professionnels de l’emploi à domicile. Notre objectif : faire de la formation un outil de valorisation des compétences.

Nadège TURCO, Directrice déléguée d’IPERIA

Une démarche prospective qui se concrétise

L’avenir du secteur se prépare aujourd’hui. Pour mesurer l’impact de sa politique de certification et l’adapter en proposant des certifications en adéquation avec l’évolution des métiers, la branche s’appuie sur l’observation des emplois, des métiers et des compétences, menée par IPERIA. En 2021, un cap est franchi avec la création d’un Comité technique paritaire d’observation et de prospective des métiers et des qualifications, une instance visant à définir les orientations stratégiques. En parallèle, l’année 2021 marque le lancement de 5 études territoriales et la restitution du 1er contrat d’études prospectives, qui a abouti à 13 préconisations concrètes actuellement mises en œuvre.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page