Professionnels de santé : la formation, préalable indispensable à une bonne appropriation de la télémédecine

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La télémédecine représente un puissant outil de l’arsenal thérapeutique moderne, complémentaire à l’exercice en présentiel. La diversité des solutions implique toutefois de s’y former, afin de bien cerner leur périmètre d’utilisation et tirer profit de leur potentiel.

La Société Française de Santé Digitale (SFSD) incite les parties prenantes à déployer une offre de formations susceptibles de répondre aux besoins des acteurs du soin. Elle tient à disposition son expertise et ses outils, pour orienter, préciser et accompagner les dispositifs actuels et à venir.

Outil complémentaire, pour situations spécifiques

La télémédecine n’a pas vocation à remplacer la relation de proximité entre le professionnel de santé et son patient, mais à l’enrichir et la compléter au bénéfice commun. Outil de l’arsenal thérapeutique parmi d’autres, elle permet de faciliter la prise en charge et le suivi de certains patients qui ne peuvent pas, ou difficilement, avoir accès au praticien.

Son périmètre doit par conséquent être déterminé avec pragmatisme, par comparaison de pertinence, de sécurité et d’efficience avec l’acte réalisé en présentiel et surtout de toujours garder en tête le service médical rendu.

e-santé - télémedecine - protection des données

Une (r)évolution en marche… titubante

L’essor de la télémédecine lié à la pandémie de Coronavirus a démontré les avantages d’une pratique dématérialisée. Mais elle a également souligné un hiatus entre son potentiel et la perception des soignants, qui n’imaginent pas nécessairement l’inscrire durablement dans leur exercice, une fois la crise sanitaire passée.

Principale raison ? Une méconnaissance de la diversité des solutions et des possibilités d’accompagnement, qui renvoie à un manque handicapant de formation. Absente du cursus initial, la e-santé et ses déclinaisons ne sont que très peu abordées en formation continue, freinant son appropriation par les acteurs du soin.

Stimuler et accompagner la formation à la médecine digitale

La remise en adéquation ne peut se faire qu’à travers une meilleure compréhension de l’apport et du bon usage des technologies conçues spécifiquement pour simplifier la pratique du soin au quotidien.

La SFSD invite à cet égard les parties prenantes à prendre conscience des lacunes actuelles et à étoffer l’offre d’enseignements, de la formation initiale jusqu’à la formation continue. Elle tient à disposition son expertise, son réseau et ses dispositifs de formation, afin d’accélérer le passage de la France vers une santé connectée, synonyme d’accès égalitaire au soin pour l’ensemble des citoyens.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page