Retour sur le Comité interministériel pour la Santé, du 26 mars 2018

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SANTE & E-SANTE

Partager cet article

Le Comité interministériel pour la Santé vient de présenter l’ensemble des mesures de prévention destinées à accompagner les français pour rester en bonne santé tout au long de leur vie. Ces mesures concrétisent le premier axe de la Stratégie nationale de Santé, stratégie qui porte l’action du Gouvernement en matière de santé pour les cinq prochaines années.

La prévention au cœur du dispositif

Edouard Philippe - Premier Ministre
Source : www.gouvernement.fr

« La prévention doit devenir centrale dans toutes les actions qui visent à améliorer la santé de nos concitoyens », a déclaré Edouard Philippe, Premier ministre. Partant de ce constat, l’ensemble du Gouvernement « s’engage pour que la prévention ne soit plus seulement un concept mais une réalité (…) Avec une obsession : celle de l’efficacité et des résultats concrets ».

« Nous mettrons en oeuvre des mesures concrètes pour améliorer la santé des Français, tout en renforçant la performance de notre système sanitaire », a quant à elle expliqué Agnès Buzyn. « Cette double ligne directrice de la Stratégie trouvera sa traduction, non seulement dans les priorités de la politique de prévention, mais aussi grâce aux différents plans nationaux et régionaux de santé, ainsi qu’aux plans pilotés par les autres ministères ». 

La priorité donnée à la Prévention se concrétise dans un ensemble d’actions qui prend en considération l’individu et son environnement dans son parcours de vie, pour « rester en bonne santé tout au long de sa vie » : une grossesse en pleine santé et les 1 000 premiers jours, la santé des enfants et des jeunes, la santé des adultes de 25 à 65 ans : vivre en bonne santé, bien vieillir et prévenir la perte d’autonomie. Il s’agit en effet de permettre à chacun de devenir acteur de sa propre santé.

Lire aussi : Agnès Buzyn précise les prochaines étapes de mise en œuvre de la stratégie nationale de santé

Les 25 mesures-phares de la politique de prévention

  1. Supplémenter en vitamine B9 les femmes enceintes et en désir de maternité
  2. Mieux prévenir les consommations à risque et mieux repérer les addictions pendant la grossesse
  3. Créer un site internet de référence et mener une campagne de communication afin d’informer la population sur les risques des produits chimiques de consommation courante
  4. Mettre en place un parcours santé des 0 – 6 ans
  5. Prévenir l’obésité chez les enfants, par une promotion renforcée de l’activité physique
  6. Renforcer l’offre médicale dans les territoires ultra-marins en créant une centaine de postes d’assistants spécialistes « outre-mer » et en améliorant l’attractivité de ce statut
  7. L’école promotrice de santé
  8. Hygiène bucco-dentaire - Santé bucco-dentaire - Dentition - Soins bucco-dentaire - RadioPrévenir les risques auditifs chez les jeunes
  9. Expérimenter le « PASS préservatif » pour les moins de 25 ans
  10. Renforcer les interventions des consultations jeunes consommateurs
  11. Proposer systématiquement un accompagnement spécialisé des jeunes admis aux urgences ou hospitalisés après un épisode d’alcoolisation massive
  12. Former 80 % de la population aux gestes de premiers secours
  13. Former les étudiants aux premiers secours en santé mentale
  14. Traitements d’aide à l’arrêt du tabac : passer du forfait au remboursement classique
  15. Intensifier les actions de prévention et de dépistage à destination des publics les plus exposés pour contribuer à l’élimination du virus de l’hépatite C en France à l’horizon 2025
  16. Introduire un troisième dépistage organisé : le dépistage du cancer du col de l’utérus
  17. Simplifier le parcours vaccinal et s’engager vers la généralisation de la vaccination antigrippale par les pharmaciens
  18. Etendre le Nutri-Score à la restauration collective et commerciale et aux produits alimentaires manufacturés non préemballés
  19. Réduire la consommation de sel de 20 % dans la population française
  20. Mobiliser les industriels pour réduire l’exposition des consommateurs aux perturbateurs endocriniens
  21. Mobiliser les fédérations sportives au service de la santé lors des événements sportifs
  22. Mieux prendre en compte les besoins de santé des personnes en situation de handicap
  23. Mettre en place au moins une action de médiation auprès des personnes âgées isolées ou précaires par département
  24. Prévenir la perte d’autonomie en agissant dans les milieux de la vie
  25. Organiser les soins bucco-dentaires en EHPAD

Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut