Retour sur les premières Journées de l’Habitat partagé et accompagné

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Organisées par l’Association des Familles de Traumatisés Crâniens et Cérébrolésées d’Alsace en partenariat avec la Foncière Familles Solidaires, les Journées de l’Habitat partagé et accompagné se sont déroulées à Strasbourg les 13, 14 et 15 décembre 2016, l’occasion pour 170 professionnels, porteurs de projets, acteurs publics, proches aidants et étudiants de se rencontrer et d’échanger sur le modèle d’habitat partagé.

Objectif des JHAPA : échanger sur les aspects de l’habitat partagé

Les participants se sont répartis dans des ateliers conçus comme des temps d’échanges pour approfondir différents aspects de l’habitat partagé tels que les financements et modèles juridiques, les compétences spécifiques pour les auxiliaires du quotidien, les formes adaptées d’un habitat partagé et accompagné…

Ces partages ont permis de déceler les attentes de l’ensemble des acteurs, notamment une mise en commun de documents et informations.

Jean Ruch, président de l’AFTC Alsace, explique que « ces journées ont permis de réaliser à quel point ce modèle d’habitat partagé gagne la faveur de personnes souhaitant une solution humaine entre le maintien à domicile et le placement en institution (…) nous envisageons la tenue d’une deuxième édition qui permettra la création d’un réseau coopératif de l’habitat partagé et accompagné. Une dizaine de structures s’attellent dès aujourd’hui à imaginer ces JHAPA 2017″.

Bilan des Journées de l'habitat partagé et accompagné

Les JHAPA, plusieurs temps forts

Placées sous le patronage de Thorborn Jagland, secrétaire général du Conseil de l’Europe, les JHAPA ont connu plusieurs temps forts, notamment :

  • l’intervention du professeur Régis Aubry sur les enjeux éthiques et politiques de la vulnérabilité,
  • le témoignage de Blandine Prévost de l’association Ama Diem, atteinte d’Alzheimer, qui revendique le droit au respect, à celui d’être reconnue dans sa nature de femme et d’épouse et non réduite à un objet de soins dans une relation aidant-aidée.
  • La présentation d’initiatives françaises et étrangères ont également illustré la mise en place et le fonctionnement d’habitats partagés et accompagnés.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page