[Save The Date] Réservez votre place pour le 27ème déjeuner Le Sans Fourchette à La Ciotat

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : ALZHEIMER

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Le Sans Fourchette® est un projet de l’association Mémoire et Santé qui consiste à proposer un repas « manger main » (on parle aussi à ce sujet de « finger food ») au restaurant aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou apparentée et leur aidant et/ou proches.

La prochaine édition du Sans Fourchette se tiendra le vendredi 1er Mars au Lycée de la Méditerranée à La Ciotat. Un déjeuner gastronomique composé et réalisé par les élèves et professeurs du Lycée.

Pour qui ?

Le Sans Fourchette s’adresse aux malades d’Alzheimer mais également à toute personne impliquée auprès des malades et/ou désireuse de faire évoluer le regard sur cette maladie.

Renseignements et inscriptions sur le site de Le Sans Fourchette.

Le Sans Fourchette en 2 objectifs

Le projet est né de la rencontre entre Fabienne Verdureau, professionnelle de santé spécialisée en gérontologie et diplômée de neurosciences et Richard Lepage, restaurateur. Tous deux sont sensibilisés, l’une pour des raisons professionnelles, l’autre pour des raisons familiales, à la maladie d’Alzheimer et ses conséquences notamment sur l’alimentation et la vie sociale des malades.

De là est née l’idée d’un moment convivial et de partage dans un cadre différent du lieu de vie. En outre, Le Sans Fourchette vise à sensibiliser les professionnels et futurs professionnels de la restauration à la maladie d’Alzheimer et aux maladies neuroévolutives et les contraintes qu’elles posent en matière d’alimentation. Textures, formes, température, couleur, qualité de préhension, taille de la bouchée… jusqu’au service en salle doivent ainsi être repensés pour s’adapter aux besoins spécifiques de cette population en situation de handicap.

Un projet intergénérationnel

Crédits : Le Sans Fourchette

Depuis 2011, Le Sans Fourchette met à contribution des élèves des écoles hôtelières françaises dans une logique de partenariat reposant sur le bénévolat. Au total ce sont plus de 450 élèves qui ont eu la chance de collaborer à ce projet.

« Les jeunes de l’école hôtelière sont autant surpris et ravis de cette expérience humaine (…). Dresser le couvert, sans en mettre… pour un jeune futur restaurateur, c’est tout de même une innovation ! »

Association Mémoire & Santé

Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *