Le manger-mains, une solution pour éviter la dénutrition des personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : NUTRITION & DENUTRITION

Partager cet article

Les personnes âgées souffrant de maladies neuro-dégénératives (Alzheimer, Parkinson…) peuvent avoir des difficultés à se nourrir, et se retrouver rapidement en situation de dénutrition. Le manger-mains peut les aider à retrouver du plaisir pendant les repas, ainsi qu’une meilleure forme physique. 

Saisir ses couverts, couper des aliments, les porter à sa bouche. Cette succession de petits gestes nécessaires au bon déroulement d’un repas peut être difficile à effectuer pour des seniors atteints d’apraxie, ce trouble du mouvement dû notamment à un traumatisme crânien, un accident vasculaire cérébral ou à la maladie d’Alzheimer. Avec pour conséquence une dénutrition, ou la nécessité d’être nourri par un tiers. Le manger-mains transforme les habitudes alimentaires, mais redonne également leur autonomie aux personnes âgées.

Un repas sans couverts

Le manger-mains regroupe tous les aliments qui peuvent être mangé sans l’aide de couverts : petits sandwichs, toasts, mini-quiches ou mini-pizzas, terrines, crudités, certains fruits, beignets salés et sucrés… Certains aliments peuvent également être mixés pour être ingérés facilement à l’aide d’une paille ou d’une gourde, comme un yaourt ou de la compote.

manger-mains

Lire aussi : [Dossier] Bien manger pour vieillir en forme

Le manger-mains pour préserver l’autonomie

Si manger avec les mains semble parfois pour la famille ou les aidants de prime abord infantilisant, cette approche permet surtout aux personnes âgées atteintes de maladies neurodégénératives de retrouver leur autonomie en mangeant par elles-mêmes, et non avec l’aide d’un tiers, qui peut être mal vécue. Les seniors ont à nouveau la possibilité de manger à leur rythme, de manière plus spontanée. Avec pour résultat un retour de l’appétit, une reprise de poids, mais aussi une diminution de l’agressivité. 

Lire aussi : Un livret dédié à l’alimentation des personnes atteintes d’Alzheimer et maladies apparentées

Quelques conseils pour bien réussir le manger-mains

Les aliments doivent être faciles à attraper, ni glissants, ni cassants. L’hygiène est particulièrement importante, il est essentiel de bien laver les mains des personnes âgées avant le repas, et de leur laisser à proximité serviettes et lingettes humides pendant qu’elles mangent.

France 3 a récemment réalisé un reportage sur le manger-mains ou « finger food » à la maison de retraite Domaine de Fontfrède, à Marseille :


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut