Les choux de Bruxelles : efficaces pour prévenir la maladie d’Alzheimer ?

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : NUTRITION & DENUTRITION

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Les experts en biochimie et en psychiatrie des universités britanniques d’Aberdeen ont expliqué que le chou de Bruxelles pourrait aider à prévenir la maladie d’Alzheimer. En effet, un composé contenu dans le légume vert serait efficace pour protéger le cerveau contre les maladies neurodégénératives, comme Alzheimer ou Parkinson.

Manger des choux de Bruxelles pour prévenir Alzheimer

Le chou de Bruxelles contiendrait un nutriment capable de lutter contre les maladies neurologiques

Le chou de Bruxelles, à l’instar des carottes, des épinards et des tomates, contient une grande quantité de vitamine A.

Or, une fois ingérée, celle-ci est transformée en acide rétinoïque, lequel pourrait jouer un rôle sur le fonctionnement du système nerveux central de l’homme, notamment sur les troubles neurodégénératifs et psychiatriques chez l’adulte.

Consulter notre dossier : Alimentation et Alzheimer : les bonnes pratiques au quotidien

Développer un médicament à base d’acide rétinoïque

L’université d’Aberdeen explique travailler sur un projet visant à développer un composé thérapeutique proche de l’acide rétinoïque.

Bonnes pratiques d'alimentation et de nutrition pour bien vieillirBien évidemment, manger des choux de Bruxelles ne suffit pas à prévenir la maladie d’Alzheimer : « Nous ne disons pas que doubler votre portion de choux de Bruxelles va vous empêcher d’avoir Alzheimer », précise le Professeur Peter McCaffery, de l’université d’Aberdeen.

Le composé en cours de développement agirait sur les mêmes récepteurs que l’acide issu des choux de Bruxelles, mais serait plus concentré et « stimulerait le nombre de neurones et de connexions entre eux », selon le professeur McCaffery.

Les essais cliniques pour tester l’efficacité de ce nouveau traitement sur les hommes devraient commencer dans les 2 années à venir.

Lire aussi : L’immunothérapie : un nouvel espoir pour les personnes atteintes d’Alzheimer


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page