Services à la personne : L’ADMR dévoile une Charte des Engagements pour l’Accompagnement du Handicap

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SERVICES A LA PERSONNE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Présentée en avant-premiere le 17 octobre 2019 à l’occasion de la Journée Nationale ADMR dédiée à l’accompagnement du handicap en présence de Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, l’ADMR dévoile aujourd’hui le contenu de sa Charte des Engagements pour l’Accompagnement du Handicap à l’occasion de la Conférence Nationale du Handicap présidée par le Président de la République organisée le 11 février 2020.

L’ADMR, un acteur historiquement engagé dans l’accompagnement et la prise en charge des personnes vivant avec un handicap

Depuis sa création en 1945, l’ADMR n’a eu de cesse d’accompagner partout en France toutes les mutations de la société (évolutions des familles, des modes de vie, démographiques…) dans le respect des valeurs qui sont les siennes depuis près de 75 ans. Conciliation vie familiale vs vie professionnelle, inclusion des personnes vivant avec un handicap, soins aux personnes âgées, maintien de l’autonomie à domicile, enfance et parentalité, accompagnement des familles…, toutes ces thématiques sont aujourd’hui au coeur des politiques sociales, à l’échelon du pays et des territoires. Aujourd’hui, l’ADMR propose un spectre large d’interventions et de solutions pour s’adapter aux mutations de la société et aux souhaits des personnes dans une approche inclusive pour l’ensemble des personnes accompagnées à domicile dont celles vivant avec un handicap. L’ADMR, riche de son réseau de 2 700 associations régroupées en 87 fédérations départementales est ainsi reconnue comme étant un acteur clé pour l’accompagnement des enfants et des adultes vivant avec un handicap apte à répondre aux besoins et attentes variés liés aux différents handicaps (moteur, psychique, polyhandicap, troubles du spectre autistique…).

En 2019, l’ADMR a :

  • Accompagné partout en France 25 000 personnes vivant avec un handicap,
  • Dispensé 66 millions d’heures d’intervention au titre de l’Autonomie dont 49,9 millions à destination des personnes âgées ou en situation d’handicap.
  • L’ADMR développe également une cinquantaine de projets d’habitat inclusif pour les personnes en perte d’autonomie.

Cette Charte est un engagement fort pour l’ensemble des collaborateurs et des bénévoles de l’ADMR» précise Thierry d’Aboville, Secrétaire général de l’ADMR. Depuis près de 75 ans, l’ADMR accompagne toutes les personnes vivant avec un handicap et cette charte est l’aboutissement d’une longue réflexion qui a mobilisé de très nombreuses personnes au sein de notre organisation. Elle est structurante de notre démarche et définie en six points notre engagement permament et est la traduction de toutes les valeurs que nous portons et défendons.

Une Charte organisée autour de 6 grands engagements

La promulgation de cette charte traduit la volonté de l’ADMR de permettre à tous ses collaborateurs (94 375) et à tous ses bénévoles (85 000) de s’engager auprès de toutes les personnes vivant avec un handicap et de leurs proches en respectant 6 engagements, véritables fers de lance d’un engagement total et permanent.

Aidant - Aider les autres - Prendre soin des autres
  • Engagement N°1 : Répondre aux besoins et attentes des personnes et de leurs proches. L’évaluation des besoins est un moment indispensable pour déterminer les éléments clés de l’accompagnement tout en tenant compte de l’environnement social et familial des personnes à accompagner.
  • Engagement N°2 : Sécuriser l’accompagnement et donner des repères. L’accompagnement auprès des personnes vivant avec un handicap nécessite souvent d’entrer dans la sphère intime des personnes et de bien connaître leurs habitudes pour les aider dans les gestes du quotidien. Les personnes aidées et/ou leurs aidants ont alors besoin de stabilité et de garanties leur assurant la continuité des services mis en place.
  • Engagement N°3 : Favoriser l’autonomie et s’appuyer sur les potentialités de chacun. Les capacités d’autonomie des personnes doivent être reconnues par les acteurs qui les entourent. Ainsi, leurs désirs, leurs capacités à réfléchir, à choisir, à faire, doivent être considérés, même si la communication verbale est altérée. L’écoute, l’observation, la communication verbale ou non, le travail d’équipe et de proximité avec les proches permettent d’évaluer l’autonomie et de repositionner les personnes accompagnées comme actrices de leur accompagnement.
  • Engagement N°4 : Développer des accompagnements multiformes et modulables. L’ADMR s’attache à pouvoir accompagner adultes comme enfants vivant avec un handicap à tous moments de la vie. Le handicap doit être pris en compte dans toutes ses composantes. Pour ce faire, les associations ADMR s’inscrivent dans leur territoire et nouent des liens avec des partenaires. L’accompagnement à domicile est en effet parfois couplé à d’autres formes d’accompagnement (séjours en établissement, SAVS, SESSAD…).
  • Engagement N°5 : Reconnaître et soutenir les proches aidants. L’ADMR est consciente de l’investissement parfois très important des proches au quotidien, dans l’accompagnement de leur enfant, conjoint, parent ou ami vivant avec un handicap.
  • Engagement N°6 : Donner aux professionnels les clés pour accompagner aux mieux les personnes. Le réseau ADMR s’attache à mettre en oeuvre des formations et réunions de sensibilisation qui permettent d’apporter aux professionnels et aux bénévoles des compétences et savoir-être indispensables pour délivrer un accompagnement de qualité.

Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page