Télésanté au Japon : Docomo et Omron Healthcare fusionnent et créent Docomo-Healthcare

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La société japonaise de télécom NTT Docomo s’est associée à l’équipementier en solution médicales Omron Healthcare pour lancer une nouvelle entreprise orientée santé dématérialisée.

L’avenir de la santé dans un smartphone made in Japan

La récente formation Docomo-Healthcare devrait être reliée à plusieurs services déjà supportés par la société Omron :  pression artérielle par capteur-bracelet, suivi du sommeil et différentes analyses du corps humain (indice de masse corporelle, etc…).

Cette association devrait permettre au consommateur d’envoyer ses informations personnelles sur une plateforme « cloud » via son smartphone. L’ensemble de ces données sera ainsi traité par le centre de support santé à distance de Docomo situé à Tokyo.

Ce dispositif promet aussi un plus large éventail de solutions pour tous types d’âges en gageant de s’associer avec les plus grands fournisseurs d’applications du marché de la santé.

Docomo + Omron : Fusionner pour créer et révolutionner

docomo

omron

En Mars 2013 les deux compagnies prévoient de fusionner leurs plates-formes respectives d’e-santé : la toute jeune i-Bodymo health and wellness platform et son aînée l’Omron Wellness Link.

« À travers la création de cette nouvelle société, Docomo et Omron Healthcare vont exploiter les ressources de chacune des deux compagnies pour se ménager une entrée à grande échelle dans le marché des services de santé et de la télémédecine » a déclaré Docomo dans son communiqué de presse.

Les deux sociétés n’en sont pas à leur coup d’essai.
En 2009 déjà Docomo et Omron avaient innové dans la connectivité en matière de soins. NTT Docomo et le fabriquant Fujitsu avaient lancé sur le marché une gamme de téléphone d’usage simplifié pour seniors synchronisés avec les solutions médicales Omron.

NTT Docomo détient 66% de l’entreprise Docomo Healthcare (Omron en partage 34%). La société a été capitalisée à hauteur de 1,3 milliards de yen (16,3 M$ USD) selon la compagnie de télécommunication. La société sera dirigée par Hajime Takebayashi, directeur exécutif de la division logicielle d’Omron.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page