Focus sur la méthode Montessori dans le cadre de la maladie d’Alzheimer

La méthode Montessori est une approche non-médicamenteuse permettant de traiter les personnes atteintes d’une pathologie comme Alzheimer, le tout dans le respect et en se focalisant sur ce qu’elle sait et non sur ce qu’elle a perdu.

Montessori Personnes âgée

Histoire de la méthode Montessori

La méthode Montessori est née au début du XXe siècle, elle tient son nom d’une médecin italienne (Maria Montessori) qui a réussi à sortir des enfants handicapés mentaux de leur passivité en leur créant un environnement propice. Le principe : le milieu doit s’adapter aux individus et non le contraire.

Le neuropsychologue américain Cameron Camp l’a ensuite adapté dans les années 1990 aux personnes âgées atteintes de troubles cognitifs. Il explique « Nous ne traitons pas les personnes démentes comme des enfants mais comme des êtres à part entière.

Nous favorisons et respectons leurs choix et essayons de leur permettre de s’engager dans des activités porteuses de sens pour elles et qui leur donnent un rôle social. Nous nous focalisons sur ce qu’elles savent faire et non sur ce qu’elles ont perdu ».

Montessori, à la recherche des capacités préservées

Traitement non médicamenteux avec les animaux

Crédit : Lisa F. Young / Shutterstock.com

La méthode pédagogique Montessori consiste à se focaliser sur ce qu’une personne atteinte d’Alzheimer est encore capable de faire afin d’entretenir son autonomie au quotidien.

« Dans la vision Montessori, la première chose à faire est de changer la perception que l’on a de la personne atteinte de démence », explique Cameron Camp.

« Elle a, comme nous, des émotions, des envies, des moments heureux, certains plus difficiles. La différence ? Un handicap cognitif ».

Lire aussi : 3 et 4 novembre 2016 : 9ème colloque des approches non médicamenteuses

Réveiller les gestes perdus

L’objectif thérapeutique de Montessori consiste à donner aux personnes atteintes de la maladie « une raison de se lever le matin ». Contrairement aux idées reçues sur Alzheimer, les capacités d’apprentissage sont toujours présentes via la mémoire procédurale, celle qui permet l’enchaînement des gestes nécessaires pour accomplir une tâche.

Il est donc possible de « réveiller » certaines notions fondamentales, comme manger avec des couverts, s’habiller, jouer aux cartes, lire, caresser son animal de compagnie… Solliciter les patients sur ce type de tâches leur permet de retrouver une certaine estime d’eux-mêmes. « On remet les gens dans l’action », résume le Dr Didier Armaingaud, directeur Ethique, Médical et Qualité chez Korian.

La méthode Montessori nécessite l’intervention de soignants formés

art-thérapie, peintureLa pédagogie Montessori nécessite du personnel formé et des proches impliqués. Cela permet à la personne de se repérer dans l’espace et de reconnaître les objets qui peuvent l’aider à surmonter ses déficits.

Plusieurs établissements spécialisés utilisent déjà la méthode Montessori pour réapprendre les gestes du quotidien aux personnes âgées « désorientées », comme Korian ou le Groupe Colisée.

Les soignants y trouvent aussi leur compte puisque la démarche leur donne l’occasion d’inventer leurs propres outils et solutions en fonction du besoin de la personne.

Plusieurs études ont mis en évidence l’efficacité de la méthode Montessori sur l’amélioration de la qualité de vie des personnes et de leur entourage.


Commenter

[Votre email ne sera pas publié ni diffusé - vous pouvez utiliser un pseudo dans le champ "name"]
[Les commentaires sont en DoFollow et modérés]

*


SilverEco ® - Gérontechnologie ®
© 2008-2017 ONMEDIO - Tous droits réservés

Numéro ISSN : 2276-0393
Silvereco.fr est un media d'information édité par ON-MEDIO sous la direction de Jérôme PIGNIEZ.
L’objectif du portail national de la silver économie est de dresser un panorama complet des actualités de la Silver économie et de référencer les acteurs en France de la Silver Eco, ainsi que leurs offres de produits et services.


FERMER
CLOSE