Le suicide des seniors coréens, un phénomène préoccupant

Un senior coréen sur vingt rapporte avoir eu des pensées suicidaires au cours des dernières années ; des pensées macabres qui auraient tout à voir avec le sentiment de déclassement souvent éprouvé par les personnes âgées, selon une étude récente.

Senior coréen

Les seniors coréens seraient deux à trois fois plus susceptibles de passer à l’acte que les autres groupes démographiques

Depuis douze ans, la Corée du Sud affiche le plus fort taux de suicide de personnes âgées parmi les pays membres de l’OCDE. En 2014, un sondage mené par Statistics Korea avait établi que les personnes âgées étaient de 1,4 à 2,9 fois plus susceptibles de passer à l’acte que les autres groupes démographiques.

Une étude récente, menée par une équipe de chercheurs de l’Université Yonsei sous la supervision du professeur Nam Seok-in, a examiné la relation entre perception d’appartenance de classe et pensées suicidaires. Elle a été publiée le 4 août, dans la dernière édition de Health and Social Welfare Review, une publication coréenne qui présente le système de santé et de sécurité social en place, ainsi que les recherches menées en rapport avec ces thématiques.

Cette étude s’est basée sur les données d’un sondage réalisé par le comité de santé sud coréen, ainsi qu’une autre étude, portant, cette fois, sur les membres adultes des foyers familiaux.

Sa conclusion ? Sur les 1 916 participants âgés de plus de 65 ans, 103 déclaraient avoir eu des pensées suicidaires au cours des dernières années, soit 5,4%. « Cela signifie qu’un senior sur vingt a des pensées suicidaires ; les risques de suicide devrait donc être perçu comme un problème important et universel, non pas comme un phénomène qui ne concerne qu’une faible minorité des seniors coréens« , déclare le professeur Nam.Senior coréen

Le sentiment de déclassement des seniors coréens

Cette étude a permis de révéler également un sentiment d’appartenance de classe prévalent chez les seniors : 86,3% des seniors interrogées estimaient appartenir aux cinq catégories les plus basses parmi les dix catégories sociales définies par l’étude ; cette perception d’appartenance de classe semblait davantage basé sur une perception subjective de l’état de santé à la fois physique et mental que sur des critères objectifs.

Ces résultats sont à comparer avec ceux obtenus lors d’une étude similaire menée au Royaume-Uni, où seuls 36% des hommes et 38,4% des femmes estimaient appartenir aux cinq dernières catégories.

Une faible estime de soi et des taux de stress élevé parmi les seniors

14,4 % des participants à l’étude présentaient des niveaux de stress élevés, tandis que 16,1% décrivaient leur santé comme « mauvaise » ou « très mauvaise ». Des taux de stress élevés étaient également associés à une perception négative de l’état de santé et à de plus fortes chances d’avoir des pensées suicidaires.

La suggestion des auteurs de l’étude ? « Développer des programmes d’aide à l’emploi pour les personnes âgées, de façon à assurer leurs revenus et d’améliorer leur perception de classe. »

En Corée, le suicide des seniors vient s’ajouter à d’autres préoccupations liées au vieillissement de la population, tel que le financement des retraites. 

Sourceenglish.hani.co.kr


Commenter

[Votre email ne sera pas publié ni diffusé - vous pouvez utiliser un pseudo dans le champ "name"]
[Les commentaires sont en DoFollow et modérés]

*


SilverEco ® - Gérontechnologie ®
© 2008-2015 ONMEDIO - Tous droits réservés

Numéro ISSN : 2276-0393
Silvereco.fr est un media d'information édité par ON-MEDIO sous la direction de Jérôme PIGNIEZ.
L’objectif du portail national de la silver économie est de dresser un panorama complet des actualités de la Silver économie et de référencer les acteurs en France de la Silver Eco, ainsi que leurs offres de produits et services.


FERMER
CLOSE