L’équithérapie pour soulager les symptômes de la maladie d’Alzheimer ?

De nos jours, de nombreuses thérapies non-médicamenteuses se développent. Ces dernières, à visée thérapeutique, viennent en complément des traitements traditionnels. Elles permettent de soulager certains symptômes, tout en contribuant au bien-être et à la qualité de vie des patients.

L’équithérapie, ou thérapie par le cheval, en fait partie. Elle vise à diminuer les symptômes psychopathologiques et est notamment utilisée dans le cas de la maladie d’Alzheimer.

Thérapie et médiation par le cheval

Une étude de l’université de l’Ohio suggère que soigner les chevaux pourrait améliorer les symptômes de la maladie d’Alzheimer. Cette activité est plus connue sous le nom d’équithérapie, elle utilise l’interaction avec le cheval pour stimuler le bien-être émotionnel dans un domaine de troubles.

L’équithérapie, un dérivé de la zoothérapie

Dans la boîte à outils des thérapies non-médicamenteuses figurent plusieurs techniques, notamment la zoothérapie ou « médiation par l’animal ». Celle-ci fait intervenir des animaux afin de procurer aux patients atteints d’une maladie différentes stimulations. Ces derniers, capables de réciprocité et d’émotion, leur apporte un support affectif, ainsi qu’un regain de responsabilisation et de motivation.

Thérapie et médiation par le chevalL’équithérapie ou médiation par le cheval vise à diminuer les symptômes psychopathologiques. Il s’agit d’une intervention touchant à l’esprit, au moral et à la personnalité des patients.

Pour les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, dont le symptôme principal est la perte de mémoire, il peut être intéressant de pratiquer cette méthode puisque l’état de démence génère une augmentation de l’anxiété et conduit parfois à la dépression.

Lire aussi : Etude sur les usages de Paro pour les résidents atteints d’Alzheimer en EHPAD mutualistes

Un temps d’accompagnement thérapeutique

Thérapie et médiation par le chevalLa thérapie avec le cheval n’est pas un loisir mais un temps d’accompagnement thérapeutique, prescrit ou indiqué par un médecin. Dans ce contexte, le cheval est utilisé en tant que médiateur de la relation entre la patient et le thérapeute.

Le thérapeute commence par introduire le cheval auprès du patient et le patient après du cheval. Ce dernier est souvent présenté libre et non harnaché afin de créer une relation de confiance.

Curieux de nature, les chevaux apprécient le contact avec les hommes, c’est donc tout naturellement que les thérapeutes se sont tournés vers cet animal pour tenter une approche différente avec les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Lire aussi : « Les activités non médicamenteuses, médiations au service du mieux-être des résidents fragilisés », tribune libre d’Eric Castelnau


Commenter

[Votre email ne sera pas publié ni diffusé - vous pouvez utiliser un pseudo dans le champ "name"]
[Les commentaires sont en DoFollow et modérés]

*


SilverEco ® - Gérontechnologie ®
© 2008-2017 ONMEDIO - Tous droits réservés

Numéro ISSN : 2276-0393
Silvereco.fr est un media d'information édité par ON-MEDIO sous la direction de Jérôme PIGNIEZ.
L’objectif du portail national de la silver économie est de dresser un panorama complet des actualités de la Silver économie et de référencer les acteurs en France de la Silver Eco, ainsi que leurs offres de produits et services.


FERMER
CLOSE