Les petits frères des Pauvres se mobilisent pour le droit aux vacances pour les personnes âgées isolées

Fidèles à l’esprit de son fondateur Armand Marquiset, l’Association les petits frères des Pauvres, qui célèbre cette année 70 ans d’engagement, se mobilise, chaque été, pour être encore plus à l’écoute des besoins des personnes âgées et les aider à rompre leur isolement.

Afin d’offrir des vacances adaptées aux personnes qu’ils accompagnent, les petits frères des Pauvres proposent des séjours de vacances, à la mer ou à la campagne, ou des actions de proximité pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas partir (sorties à la journée, visites à domicile, pique-nique, ballades…).

Petits frères des pauvres vacances - lutte contre l'isolement - silverecoS’engager concrètement contre l’isolement des personnes âgées

Chaque été, les petits frères des Pauvres proposent à des bénévoles de tous horizons d’agir ensemble dans un temps à la fois joyeux et dense contre l’isolement des plus de 50 ans.

Séjours de vacances, à la mer ou à la campagne, ou actions de proximité pour les personnes âgées qui ne peuvent ou ne veulent pas partir (sorties à la journée, visites à domicile, pique-nique, balades…), l’accompagnement s’adapte à chaque individu. En offrant de leur temps, les bénévoles assurent le bon déroulement des vacances et des activités, -accompagnement en voiture lors des sorties, aide aux tâches matérielles, animations diverses…- et permettent aux personnes âgées d’oublier un temps leur solitude.

En invitant les jeunes à la rejoindre durant l’été, l’Association défend un vecteur de maintien du lien entre les générations et la promotion de la mixité sociale grâce à la diversité de ceux qui s’investissent.

Pour certains, cette expérience va même inciter à poursuivre son engagement de façon plus régulière. « J’ai démarré mon bénévolat un été sur un séjour de vacances après avoir vu une annonce de recherche de bénévoles dans la presse. Ma première rencontre a été un choc, autant de personnes âgées fragilisées, hospitalisées. Puis on dépasse ça après la première journée. Il ne s’agit pas de soi, il s’agit de l’autre. Il faut aller vers ces personnes en toute simplicité. Ça a été une superbe expérience humaine, cela renvoie à soimême, c’est un enrichissement. A mon retour, j’ai décidé de poursuivre l’aventure et je suis restée. Il y a une belle synergie », explique Dominique, bénévole en région parisienne depuis 2010.

Les vacances, une action au cœur de l’accompagnement des petits frères des Pauvres

Partir pour des personnes âgées isolées, en précarité, en perte d’autonomie n’est pas aisé. Beaucoup d’entre elles appréhendent ou n’imaginent pas de partir. Elles trouvent plus simple de rester chez elles, ou pensent n’avoir ni les moyens, ni les capacités de réaliser un tel projet.

Les vacances visent à redonner à chaque personne le sentiment d’exister et d’être libre de choisir jusqu’au terme de sa vie. Vivre des temps de découverte, d’expérience de l’autonomie réduit l’emprise de la dépendance et permet ainsi aux personnes de retrouver certaines de leurs ressources : maintien de la motricité, redécouverte du goût, rencontre des autres, expérience de l’échange, ouverture culturelle…

Comme le confirme Paulette, personne accompagnée à Lille depuis 2003, « c’est formidable de partir en vacances, on se sent en famille avec les bénévoles, il y a des activités et j’aime que l’on me propose des sorties, même si je ne veux pas y aller (rires). Maintenant qu’à mon tour je perds en autonomie, j’apprécie énormément que l’on me permette de partir en vacances et que l’on me demande mon avis, car j’ai toujours mon caractère ! »

Une action historique des petits frères des Pauvres

Dès les premières années de l’Association, son fondateur Armand Marquiset donne l’occasion aux personnes accompagnées de partir en vacances. Il ne s’agissait pas de proposer des vacances au plus grand nombre mais de permettre à chaque personne d’être accueillie comme « quelqu’un d’unique ».

Les séjours étaient simples, festifs, respectueux des désirs de chacun. Ils permettaient à tous de vivre une aventure commune quelles que soient la vie et les origines des personnes. A partir de 1952 à Montguichet (93) puis à Achy (60), les « châteaux du bonheur » sont devenus des symboles forts. En 2016, les petits frères des Pauvres disposent de 16 maisons de vacances.

L’action vacances des petits frères des Pauvres en chiffres

  • Plus de 2 700 personnes accompagnées parties en séjour de vacances
  • Plus de 240 séjours organisés durant l’été
  • 2 000 personnes accompagnées qui ont bénéficié de « vacances à la journée » et visites
  • Plus de 1 800 bénévoles mobilisés


Commenter

[Votre email ne sera pas publié ni diffusé - vous pouvez utiliser un pseudo dans le champ "name"]
[Les commentaires sont en DoFollow et modérés]

*


SilverEco ® - Gérontechnologie ®
© 2008-2015 ONMEDIO - Tous droits réservés

Numéro ISSN : 2276-0393
Silvereco.fr est un media d'information édité par ON-MEDIO sous la direction de Jérôme PIGNIEZ.
L’objectif du portail national de la silver économie est de dresser un panorama complet des actualités de la Silver économie et de référencer les acteurs en France de la Silver Eco, ainsi que leurs offres de produits et services.


FERMER
CLOSE