Mardi 7 juin 2016 : émission « Accidents Vasculaires cérébraux, les bons réflexes » sur France 5

Avec 150 000 nouveaux cas et 60 000 décès par an, 
les Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) représentent la troisième cause de mortalité après les cancers et les infarctus du myocarde et la première chez les femmes. L’AVC est une course contre la montre où chaque minute compte. Pourtant des inégalités existent dans la prise en charge de cette urgence médicale.

L’émission « Enquête de santé », sur France 5, consacrera un numéro spécial à l’AVC mardi 7 juin 2016 à 20h45 en direct. Le documentaire de Marie Bonhommet « AVC : le temps est compté » sera suivi d’un débat en direct animé par Marina Carrère d’Encausse, Michel Cymes et Benoît Thevenet.

Enquête de Santé-France 5- AVCUne émission pour faire l’état des lieux de la prise en charge de l’AVC

Journée mondiale de l'AVCAlors que la France compte 135 unités neuro-vasculaires (UNV) spécialisées dans le diagnostic et traitement des AVC, seuls 37% des patients victimes y sont hospitalisés. Ces UNV sont par ailleurs réparties de façon inégale sur le territoire, ainsi, les victimes d’AVC pourront être mieux prises en charge en Ile-de-France ou en Alsace qu’en région Paca ou Champagne-Ardenne. Pourquoi de telles différences ? C’est la question qui sera posée lors de l’émission Enquête de santé le 7 juin prochain.

Actuellement, seulement 10% des victimes d’infarctus cérébral bénéficient d’une thrombolyse (traitement permettant de dissoudre un caillot sanguin quand il est administré moins de 4h30 après les premiers symptômes) alors que 30% des patients pourraient en bénéficier. Problème de filière ? Absence de prévention ?

Tout le monde sait qu’une douleur dans la poitrine qui irradie dans le bras est le signe d’une attaque cardiaque. Mais rares sont les Français qui connaissent les signaux d’alerte de l’AVC. Pourtant la connaissance des premiers symptômes permet d’agir vite et de sauver des vies.

Lire l’article :  AVC : savoir reconnaître les signes et prévenir les risques de récidive

Première cause de handicap acquis chez l’adulte, les Accidents Vasculaires Cérébraux entraînent des séquelles lourdes pour les patients et coûtent très cher à la société (le coût total est évalué à 8,4 milliards d’Euros par an). La fréquence et la gravité de l’AVC en font un enjeu majeur de santé publique.

Vidéo : Teaser de l’émission « Accidents Vasculaires Cérébraux, les bons réflexes »


Comments

  1. VIAU Roger says:

    C’ était le 23 septembre 2014, nous étions sur le chemin de Compostelle, à NASBINALS en LOZERE et nous débutions une semaine de marche. Après avoir marché environ 10 mn je ressens comme une sorte de vertige. Estimant que ça allait passer, mes jambes fonctionnant bien, je continuais à marcher, Mais je ne pouvais parle. J’ étais devant le groupe et après environ une demi heure, la parole ne me revenant pas, ma fille me conseillant de m’ allonger, appelé le 15. Les pompiers arrivent rapidement, avec une doctoresse, il est décider de me transporter en hélicoptère en l’ hôpital de RODEZ. Pise en charge immédiate, IRM, divers autres examens, soins parfaitement bien assurés. 4 jours après j’ étais sorti de l’ hôpital. vingt séances d’ orthophoniste ont été nécessaires et actuellement j’ ai repris une vie normale. Merci à tous les participants de ma prise en charge et, étant croyant, merci à notre mère du Ciel et à Saint Jacques mon protecteur sur le Chemin.
    En 2015 j, ai repris le chemin et diverses marche, en tout 750 km. Il faut dire aussi mon âge, bientôt 83 ans.

Commenter

[Votre email ne sera pas publié ni diffusé - vous pouvez utiliser un pseudo dans le champ "name"]
[Les commentaires sont en DoFollow et modérés]

*


SilverEco ® - Gérontechnologie ®
© 2008-2015 ONMEDIO - Tous droits réservés

Numéro ISSN : 2276-0393
Silvereco.fr est un media d'information édité par ON-MEDIO sous la direction de Jérôme PIGNIEZ.
L’objectif du portail national de la silver économie est de dresser un panorama complet des actualités de la Silver économie et de référencer les acteurs en France de la Silver Eco, ainsi que leurs offres de produits et services.


FERMER
CLOSE