Appel à mobilisation : Plus de 4 000 jeunes volontaires recherchés en Service Civique Solidarité Seniors en 2023/2024 pour lutter contre l’isolement des personnes âgées

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : INTERGENERATIONNEL

Partager cet article

Avec une natalité en baisse et une espérance de vie qui progresse, la France est à l’aune d’un vieillissement inédit, engendrant de nouveaux besoins pour combattre l’isolement social des
aînés et prévenir leur perte d’autonomie. Pour répondre à ces enjeux et pour redonner de l’attractivité au secteur du grand âge, s’est créé le Service Civique Solidarité Seniors (SC2S),
une mobilisation nationale inédite initiée par de grands acteurs associatifs, la fédération Agirc-Arrco et l’Etat. Son ambition ? Développer la solidarité intergénérationnelle grâce au Service
Civique, de manière massive et qualitative.

Logo Agirc Arrco
Ministère des solidarités et des familles logo

Depuis son lancement, plus de 10 000 jeunes volontaires se sont mobilisés, et ont accompagné près de 240 000 personnes âgées sur tout le territoire, qu’ils soient à domicile ou en
établissement. Le SC2S est une solution efficace tel que le montre le dernier rapport de mesure d’impact social du dispositif : 44% des jeunes disent avoir changé de regard sur les personnes âgées, 88% se sentent utiles à leur contact, 83% ont découvert les métiers autour du grand âge et 62% le secteur médico-social. Enfin, ils sont 40% à souhaiter continuer de s’engager dans le secteur médico-social à l’issue de leur Service civique.

Pour amplifier son déploiement aux bénéfices des personnes âgées, le SC2S lance un appel à mobilisation auprès des jeunes de 16 à 25 ans (30 ans s’il est en situation de handicap) ayant
envie de s’engager pour une société plus solidaire et plus durable envers les seniors. Plus de 4 000 jeunes volontaires sont recherchés pour des missions à travers la France pour lutter
massivement contre l’isolement social des personnes âgées.

La solidarité intergénérationnelle : une solution face au défi du vieillissement de la population

L’isolement des seniors accélère la dégradation de leur santé et leur perte d’autonomie. Aujourd’hui, déjà 1 personne de plus de 85 ans sur 5 est en perte d’autonomie et le besoin de financement global lié à la dépendance s’élèverait à environ 30 milliards d’euros selon une récente étude de la DREES.

Il est impératif d’agir face à cette situation pour combattre l’isolement des personnes âgées sur l’ensemble du territoire. Accompagner les sorties culturelles des aînés, animer des activités de loisirs comme le jardinage, la cuisine, participer aux courses, mais aussi partager un temps d’écoute ou faciliter l’usage du numérique aux seniors… Le dispositif SC2S fait ses preuves et apparaît comme une solution majeure pour lutter contre l’isolement des personnes âgées et prévenir leur perte d’autonomie.

Selon la dernière Mesure d’impact du SC2S 2023, plus de la moitié des jeunes a changé positivement de regard sur les personnes âgées. 88% des volontaires déclarent s’être sentis réellement utiles aux seniors et 80% estiment avoir appris des choses grâce aux aînés qu’ils ont pu côtoyer. De leur côté, la quasi-totalité des seniors ont aussi changé positivement de regard sur les jeunes. Plus de la moitié d’entre eux disent par ailleurs être plus actifs qu’avant leur venue, qu’ils résident en établissement ou à domicile. Les seniors ont également des scores de bien-être plus élevés après l’intervention des jeunes : ils sont 49% à considérer que leur vie quotidienne est davantage intéressante et 70% à se sentir bien et de bonne humeur.

Enfin, près de 70% des seniors se sentent de nouveau utiles au contact des jeunes. Des données encourageantes qui indiquent la nécessité d’accélérer le mouvement en déployant plus
largement le Service Civique Solidarité Seniors sur le territoire pour lutter contre l’isolement des personnes âgées.

Vers la découverte des métiers du grand-âge

Le secteur du grand-âge souffre d’un déficit d’attractivité alors même que ses besoins en personnel augmentent. Pour faire revenir les jeunes vers ces métiers, il est nécessaire de leur faire changer de regard sur ce domaine d’avenir. Le Service Civique Solidarité Seniors leur offre ainsi l’opportunité de mieux appréhender cet univers. Le SC2S propose aux jeunes volontaires un parcours dédié : au démarrage, des modules de préparation à leur mission ; puis des échanges entre pairs avec la modération d’un professionnel pour partager le vécu pendant la mission ; et enfin des ateliers d’accompagnement au projet d’avenir pour préparer l’après Service Civique et approfondir sa connaissance du secteur.

Par ailleurs, du fait de leur présence longue durée, entre 6 à 12 mois, en EHPAD, en résidences autonomie, ou encore auprès de seniors vivant à domicile, les jeunes volontaires peuvent ainsi développer une première expérience réelle dans le secteur du grand-âge. A l’issue de leur engagement, ils sont 44% à avoir changé de regard sur les établissements et 83% à avoir découvert la diversité des métiers existant dans ce domaine d’activité qui peine à recruter. 79% des jeunes volontaires estiment également avoir développé de nombreuses compétences durant leur engagement.

Enfin, 82% des jeunes disent avoir avancé ou confirmé sur leur projet d’avenir dans le médico-social et 40% souhaitent poursuivre dans le secteur : le SC2S permet donc de façon
concrète de confirmer ou de susciter des vocations dans ce secteur d’avenir.

Comment s’engager dans un Service Civique Solidarité Seniors ?

Service civique solidarité seniors



Pour 2023/2024, le SC2S mène une nouvelle campagne de mobilisation pour engager de jeunes volontaires dans un Service Civique en Solidarité aux Seniors. Plus de 4000 jeunes sont ainsi attendus pour répondre aux missions actuelles et futures proposées à travers la France. Ils peuvent postuler dès à présent sur le site http://www.sc-solidariteseniors.fr/jecandidate.

Devenir volontaire est accessible à tous les jeunes, sans condition de diplôme ou d’expérience : seule la motivation compte.

Il suffit d’avoir entre 16 et 25 ans à la date du début de la mission (jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap), d’être de nationalité française, ou ressortissant européen, ou originaire d’un autre pays et résider légalement en France depuis plus d’un an. Un seul Service Civique par jeune est possible.

Service Civique Solidarité Seniors, qu’est-ce que c’est ?

  • 6 à 12 mois consacrés à la solidarité envers les seniors
  • 24 à 35 heures par semaine, avec 2 jours de congés par mois
  • Une indemnité de 609,95€ par mois
  • Une formation commune pour tous les jeunes du Service Civique Solidarité Seniors, comprise dans le «  Socle Qualité SC2S »
  • Une formation Prévention et secours civiques de niveau 1
  • Une découverte des métiers et formations du secteur et des possibilités de bénévolat post service civique
  • Un encadrement par des tuteurs formés et motivés
  • Une protection sociale complète (santé et retraite)

Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut