Edouard Philippe : la hausse des pensions de retraite ne sera plus indexée sur l’inflation

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : RETRAITE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Le premier Ministre Edouard Philippe a annoncé dans le Journal du Dimanche le 26 août 2018 que la hausse des pensions de retraites ne sera plus indexée sur l’inflation.
Une décision qui risque de ne pas faire l’unanimité chez les retraités, mais dans le cadre d’une réforme des retraites dont il ne faut peut-être pas parier sur l’impopularité.

+0.3 % : ce sera l’augmentation des pensions de retraites annoncée par le gouvernement en 2019 et 2020, alors que le niveau de l’inflation en France se situe à 1.6 % en 2018 d’après l’INSEE.

Des retraites insuffisantes ?

Une majorité des seniors estime que leur retraite sera insuffisante, en faisant le choix de ne pas indexer la revalorisation du montant des retraites sur le niveau de l’inflation, le gouvernement assume une baisse de pouvoir d’achat des retraités : « Nous assumons une politique qui rompt avec l’augmentation indifférenciée des allocations ».

Les réactions de l’opposition ne se sont pas faites attendre sur les réseaux sociaux, de droite comme de gauche, annonciatrices de nouvelles manifestations comme lorsque les seniors étaient dans la rue pour protester contre la hausse de la CSG ? Pas si sûr…

Des vérités contrastées…

La population des seniors ­ est particulièrement hétérogène. Les 55/64 ans, ont en moyenne un niveau de vie supérieur à celui des plus jeunes et à celui de leurs aînés. Les plus de 75/80 ans ont des revenus plus modestes que la moyenne de la population, mais in fine le niveau de vie moyen des 55+ est légèrement supérieur à la moyenne de l’ensemble de la population.

Il existe des disparités générationnelles et même géographiques, mais en prenant compte du patrimoine immobilier et les revenus du patrimoine financier, les 75+ ont un niveau de vie supérieur aux personnes de moins de 55 ans.

Et si les réformes s’avéraient populaires ?

Tout pris en considération il se peut que la réforme des retraites ne soient finalement pas jugée impopulaire : en effet le système actuel des retraites est considéré comme « injuste et inefficace » par 71% des Français, un taux qui monte à 80% chez les plus bas revenus. Le terrain est favorable pour rendre la réforme populaire. (sources : Challenges.fr)

Et en réponse à la logique des bas revenus, le premier Ministre a annoncé une revalorisation minimum vieillesse « très significative ».

Une chose est sûre, le dossier des retraites fait clairement partie des dossiers chauds de la rentrée de septembre 2018.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


3 réflexions sur “Edouard Philippe : la hausse des pensions de retraite ne sera plus indexée sur l’inflation”

  1. quittet noelle

    pourquoi baisser nos revenus retraite de 50pourcent parrapport anotre salaire les deputes et senateurs ont eux une retraite 4680 eurs par mois cet une honte voir beaucoup plus c est de l esclavage en france c est la mort des petits travailleurs macron se prend un roi la revolution va commencer les riches contre les pauvres ca va commencer samedi

    1. Bonjour,
      L’article auquel vous faites référence a été publié sur notre portail le 27 août 2018. L’information qu’il contient était donc à jour le 27 Août dernier.
      Cordialement,
      La rédaction de SilverEco.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page