Free Dom, réseau de services à la personne, poursuit sa croissance en France

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Free  Dom, réseau d’agences agrées par l’Etat, propose différents services à domicile et notamment l’aide au maintien à domicile pour les personnes âgées ou dépendantes. Depuis 2005 et sa création à Nantes par Nicolas Goupil, le réseau continue de s’étoffer. En effet, depuis le début de l’année, neuf nouvelles agences ont été créées sur le territoire français, dont deux cet été.

logo-freedom

Des services spécifiques pour les seniors

Les services Free Dom s’adressent à toutes les personnes. Pour les seniors, des services spécifiques sont proposés : aide aux personnes âgées ou dépendantes, femme de ménage à domicile, auxiliaire de vie, garde malade, aide aux personnes handicapées, repassage, aide aux repas, aide administrative, retour d’hospitalisation, aide au jardinage…

En 2016, un équipement en guise de système de télégestion mobile a été installé dans toutes les agences : une méthode bénéfique à la fois pour le salarié et pour le client. Ces derniers peuvent notamment bénéficier d’un suivi de leurs prestations en temps réel.

Free Dom a également mis en place un intranet pour ses clients. Ils ont la possibilité de se connecter à leur espace personnel sur le site Internet afin de voir, modifier ou annuler leurs prestations et remplir le questionnaire de satisfaction.

Lire le dossier : Le maintien à domicile, qu’est-ce-que c’est ?

De nouvelles ouvertures d’agences

Aide à dmicile - services à la personne - shutterstockDeux nouvelles agences ont ouvert au cours de l’été : la première à Thorigny-sur-Marne (77) le 11 juillet dernier ; la seconde à Béziers (34) le 29 juillet. Par ailleurs, d’autres agences avaient également ouvert en 2016 : à Etampes, Epinal, Taverny, La Roche-sur-Yon, Wasquehal, Chambéry en Savoie et Draguignan.

La structure compte désormais une soixantaine de villes à son actif et plus de 7000 clients. D’après le communiqué, « cette croissance importante devrait continuer en cette seconde partie d’année 2016 ».


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page