Future loi d’adaptation de la société au vieillissement : les 3 rapports commandés par le gouvernement

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Ce lundi 11 mars 2013 ont été remis au Premier Ministre les trois rapports commandés par le gouvernement en vue d’établir la future loi d’adaptation de la société au vieillissement.

Longuement attendus, ces rapports devraient permettre de lister des pistes et propositions de réponses aux enjeux associés au vieillissement de la population française – une croissance importante qui touche également nos voisins européens. Ainsi, les Français âgés de 75 ans et plus, une tranche d’âge qui compte aujourd’hui 5,7 millions de personnes, seront 12 millions en 2060. Bien que créateur d’emplois et de services, et facteur d’un développement économique répondant aux besoins spécifiques de cette population, ce bouleversement démographique représente un défi considérable.

Pour cette raison, il est nécessaire de mettre en place des ajustements qui permettront aux plus âgés comme aux autres de tirer le meilleur parti de cette formidable avancée. Des mesures phares doivent donc être adoptées, et dans cette optique le gouvernement a souhaité envisager la problématique du vieillissement sous toutes ses dimensions dans une logique « Triple A » :

  • Anticipation (prévention individuelle et collective de la perte d’autonomie),
  • Adaptation de la société (logement, urbanisme et transports, mais également regard porté sur le vieillissement),
  • Accompagnement (en faisant du maintien à domicile une priorité).
Jean-Pierre Aquino, Martine Pinville, Luc Broussy, Jean-Marc Ayrault, Marisol Touraine, Michèle Delaunay.
Photo: Yves Malenfer / Matignon

Pour préparer la future réforme, le gouvernement a donc commandé trois rapports à des experts de la question du vieillissement (voir notre précédent article à ce sujet) :

  • Le docteur Jean-Pierre AQUINO, président du comité Avancée en âge, gériatre et directeur médical de la clinique de la Porte Verte à Versailles, s’est vu confier la mission de préparer un rapport sur l’anticipation et la prévention
  • Luc BROUSSY, conseiller général du Val d’Oise, Adjoint au Maire de Goussainville et directeur de l’Executive Master de Politiques Gérontologiques à Science-Po Paris, a été chargé de mener une mission interministérielle de réflexion sur l’adaptation de la société française au vieillissement de sa population.
  • Martine PINVILLE, députée de la Charente, a mis en place une mission parlementaire visant à identifier les pratiques innovantes mises en places dans d’autres pays.

A noter qu’il ressort de ces différents travaux que la gérontechnologie sera un axe majeur de construction d’une future société adaptée au vieillissement de la population.
Le dossier de presse du Premier Ministre encadrant l’annonce de ces rapports précise à ce sujet :
« Ce chantier d’adaptation de la société au vieillissement de la population est une véritable opportunité. Il est porteur de croissance économique, donc d’emplois pour les jeunes. La prise en charge médicosociale des âgés doit permettre la création de 300.000 emplois d’ici 2020, tandis que l’adaptation des logements, des territoires, et le développement des gérontechnologies en entraîneront des milliers d’autres. […] Le vieillissement de la population offre une formidable opportunité en matière de recherche, d’innovation, et donc d’emplois et de croissance. Il s’agit donc de permettre le développement d’une véritable “silver economy”. Les acteurs industriels français doivent s’en saisir sans tarder, sous peine de se voir supplantés par des concurrents étrangers. Qui dit maintien à domicile, dit technologie de soutien à l’autonomie. Qui dit aide à la mobilité dit véhicule adapté. Les exemples sont nombreux et les éléments de domotique ou de gérontechnologie aussi. »

Le détail des rapports sur la future loi d’adaptation de la société au vieillissement


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


1 réflexion sur “Future loi d’adaptation de la société au vieillissement : les 3 rapports commandés par le gouvernement”

  1. Démarche très pertinente avec des axes de développement concrets. Le projet de loi doit prévoir
    une mobilisation des citoyens autour de ce grand projet de société qui concerne à des degrés et des temps divers toutes les Françaises et tous les Français. Il ne doit pas demeurer le fait des seules institutions (état, départements, ARS, CNAV…) Au local et au quotidien les citoyens
    que nous sommes doivent être mobilisés pour faire progresser des solutions adaptées et s’engager.
    L’institutionnel ne saura jamais tout résoudre dans ce domaine. michat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut