Installation du comité national de coordination de la politique de prévention de la perte d’autonomie sous la présidence du Pr AQUINO

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La création d’un comité national de coordination de la politique de prévention de la perte d’autonomie sous la présidence du Pr AQUINO a été annoncé en Février dernier, ce comité vient d’être officiellement lancé le 19 avril 2012 par Roselyne BACHELOT-NARQUIN.

Ce comité, créé conjointement avec David DOUILLET, ministre des sports, Benoist APPARU, ministre chargé du logement, Nora BERRA, secrétaire d’état chargée de la santé et Marie-Anne MONTCHAMP, secrétaire d’état auprès de la ministre des solidarités et de la cohésion sociale, est placé sous la présidence du Docteur Jean-Pierre AQUINO, gériatre et expert reconnu de la prévention en gérontologie.

Il est composé de représentants des ministères concernés, des collectivités territoriales, des agences et établissements publics concernés, des caisses de sécurité sociale, des organismes de protection sociale, des Agences Régionales de Santé, des fédérations du secteur de l’aide à domicile et de la prise en charge en établissement, d’organismes consultatifs, des professionnels de santé et des usagers.

Le renforcement de la politique de prévention, et notamment de sa gouvernance, fait l’objet d’un large consensus, souligné dans les travaux menés dans le cadre du débat national relatif à la dépendance au cours du 1er semestre de l’année 2011. Il nécessite l’élaboration d’une politique nationale, dont la transversalité doit correspondre à la diversité des domaines concernés (organisation sociale, promotion de la santé, participation sociale, aménagement de l’espace et des territoires, etc.).

Le comité aura ainsi pour missions de définir les axes stratégiques et prioritaires de cette politique nationale de prévention, d’élaborer un schéma national triennal de prévention de la perte d’autonomie et d’en suivre la mise en œuvre.

Dans ce cadre, il s’assurera de la coopération entre les différents acteurs institutionnels compétents en matière de prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées et en coordonnera étroitement les actions.

Pour l’accomplissement de ses missions, ses membres s’engageront à mettre en commun leurs informations et leurs expertises. Ils impliqueront les différents acteurs locaux, afin que tous agissent de façon cohérente et coordonnée, autour de priorités partagées.

Les travaux du comité aboutiront en 2013 à la définition d’un schéma national de prévention.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page