Japon : un senior retrouvé grâce à… un QR code !

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : INNOVATION

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Au Japon, un vieil homme, qui s’était égaré après être allé chez le coiffeur, a été retrouvé grâce à un… QR code sur son ongle, d’après le blog Usbek et Rica. Nous vous en parlions récemment, des autocollants dotés de code-barres permettent d’aider les familles à retrouver leurs proches égarés. Explications…

Crédit : Toshifumi KITAMURA / AFP

Des codes-barres collés sur les ongles des personnes âgées au Japon

Chaque année au Japon, plus de 15 000 personnes âgées sont portées disparues. Atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de démence, elles quittent leur domicile et errent parfois pendant des jours. Pour pallier ce fléau, Orange Links, une startup a créé un code-barres qui se colle sur l’ongle. 

Personnes-âgées-JaponYukiko Yoshida, 57 ans, et ses deux frères, Kazuhiko Sugimoto, 63 ans, et Toyohiko Sugimoto, 64 ans ont eu l’idée de cette innovation il y a cinq ans. « Tout le monde a un smartphone au Japon, et les QR code s’utilisent déjà beaucoup pour lire des informations sur des produits, des billets de train ou réaliser des paiements », précise Yukiko Yoshida.

Imprimé, ce code-barres fait moins d’1 cm2, et sa taille pourrait diminuer jusqu’à 1/4 de l’actuelle. Une fois scannée via une application pour smartphone, le QR code délivre un numéro à appeler si la personne est en détresse et un numéro d’identification.

Lire aussi : Sur les pas d’Oldyssey #1 : Comment les seniors vivent-ils au Japon ?

Le QR code pour seniors : un gain de temps considérable ?

Lorsque l’on sait que les recherches pour retrouver une personne âgée disparue mobilisent les services spécialisés pendant une journée, cette idée de QR code pourrait vite être démocratisée.

Mobilité seniors - Japon - Chine - Perte d'autonomie - UrbanismeLes premiers ont été déployés à l’été 2017 et ont fait leurs preuves dès le mois d’août avec cette histoire : « Un vieil homme était allé chez le coiffeur et ne savait plus rentrer chez lui. Le commerçant a scanné le QR code avec son téléphone avant d’appeler la police. La famille est venue le chercher en 30 minutes », raconte Kazuhiko Sugimoto.

Six autres villes devraient le proposer à leurs administrés dès le printemps prochain. La start up espère ensuite se développer dans toutes les villes japonaises d’ici à 5 ans et commence déjà à intéresser de nombreux pays voisins.

Lire aussi : Record historique pour le Japon : 2 millions de personnes âgées de 90 ans et plus !


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut