Le rapport de l’IGAS relatif à l’épidémie de grippe à l’EHPAD Korian Berthelot rendu public

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : FAITS DE SOCIETE

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Le 7 février 2017, Marisol Touraine a rendu public le rapport de l’IGAS relatif à l’épidémie de grippe à l’EHPAD Korian Berthelot à Lyon. Ce rapport identifie et analyse les causes à l’origine de l’épidémie de grippe qui a fait 13 victimes au sein de cet établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes entre le 23 décembre 2016 et le 7 janvier 2017.

Marisol Touraine

L’épidémie de grippe au sein de l’EHPAD Korian Berthelot à Lyon

Pour rappel, suite à une épidémie de grippe, 13 pensionnaires de l’EHPAD Korian Berthelot à Lyon sont décédés.

A ce titre, l’IGAS a été saisie par la ministre des affaires sociales et de la santé, le 7 janvier 2016, d’une mission d’inspection « en vue de contrôler les pratiques pour la prévention et la gestion de cette épidémie au sein de cet établissement Â». Un historique de l’épisode épidémique a ainsi été retracé, incluant les mesures prises en amont de l’épisode, de nature préventive, et celles adoptées pour lutter contre l’épidémie et prendre en charge les résidents malades.

Grippe

Un ensemble de recommandations doit être mis en oeuvre

Il est notamment recommandé que l’EHPAD se dote d’une procédure et d’outils de suivi épidémiologique précis et que la campagne de vaccination contre la grippe soit un élément prioritaire de la mission du médecin coordonnateur de l’EHPAD. La mission de l’IGAS recommande à l’ARS de « veiller à l’application des instructions relatives aux signalements ».

Marisol Touraine a demandé que l’ensemble de ces recommandations soient mises en œuvre. La ministre a notamment demandé à l’Agence Régionale de Santé (ARS) Auvergne Rhône-Alpes de suivre avec la plus grande vigilance la mise en œuvre des recommandations par l’établissement.

Lire aussi : Grippe : Marisol Touraine rappelle l’importance de la vaccination

L’AD-PA réagit suite aux recommandations de l’IGAS et de l’Etat

Si l’Etat invite à suivre les recommandations de l’IGAS pour l’établissement en question, l’AD-PA réagit et explique dans son communiqué de presse qu’il n’y a « pas un mot concernant les 11 400 personnes décédées annoncées par Santé Publique France dans son dernier bulletin du 1er février dernier ».

« Pas un mot non plus de la part de l’Etat quant à la nécessité d’organiser une réunion post crise telle que l’a déjà demandé l’AD-PA. Pas un mot enfin quant aux mesures à envisager à plus long terme pour éviter que ce type de situation ne se reproduise à l’avenir ».

D’après l’AD-PA, « les Pouvoirs Publics semblent ne pas avoir pris la mesure de la crise que vit à nouveau notre pays en cette période hivernale ».

Lire aussi : Un guide pratique de prévention et de lutte en cas de grippe en EHPAD

L’AD-PA attend un engagement fort de l’Etat

  • à court terme pour réellement allouer les crédits supplémentaires destinés à mettre en oeuvre toutes les mesures permettant encore de limiter la surmortalité cet hiver.
  • à moyen terme pour organiser une réunion post crise dans le but de réfléchir à toutes les pistes visant à éviter que ces situations ne se reproduisent.
  • à plus long terme pour créer les conditions d’un meilleur accompagnement des personnes âgées à domicile et en établissement.

Consulter notre dossier : Grippe : conseils et recommandations pour les seniors


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut