L’homme qui tartinait une éponge, de Colette Roumanoff, ou comment mieux vivre avec Alzheimer

Partager cet article

Après avoir accompagné pendant dix ans son époux, diagnostiqué Alzheimer en 2005, et entendu les confidences de centaines de personnes, la directrice de compagnie de théâtre Colette Roumanoff a imaginé un projet littéraire inédit sur la maladie d’Alzheimer. Et sur ce sujet qui touche 850 000 personnes chaque année, elle a une parole rare.

Avec simplicité et tendresse, Colette Roumanoff a consigné dans ce recueil des histoires extraordinaires, criantes de vérité. Des histoires racontées telles qu’elles sont vécues par les malades pour mieux les entendre et pas à pas apprivoiser la maladie.

Des recommandations pleines de bon sens

De ces témoignages et avec un talent pédagogique, l’auteur tire des leçons salvatrices et des recommandations pleines de bon sens de ces histoires. À contre-courant du discours médical, ce livre, empreint d’humanité, pose une nouveau regard sur Alzheimer. Une ressource précieuse pour les aidants et les soignants confrontés à la maladie.

Lire aussi : La Fondation Médéric Alzheimer publie un livre plaidoyer pour préparer la France à relever le défi du vieillissement cognitif

Apprivoiser la maladie

Quand son mari a été diagnostiqué Alzheimer en 2005, Colette Roumanoff a paniqué comme tout le monde, puis s’est rendu compte qu’il y était possible d’apprivoiser la maladie et de bien vivre avec.
Elle a commencé à partager en 2009 son expérience à travers un site internet, Alzheimer-autrement.org,
et en 2014 avec une pièce de théâtre, La Confusionite qu’elle a coécrite avec sa fille Valérie et qu’elle fait jouer par sa compagnie. Dès 2010 elle a initié des « ateliers théâtre pour les soignants et les aidants Alzheimer ».
En 2014 Colette Roumanoff crée le blog bienvivreavecalzheimer.com.
En 2015 est sorti chez Michel Lafon Le Bonheur plus fort que l’oubli, en poche au Seuil en 2016, et en 2017 chez Librio Alzheimer, Accompagner ceux qu’on aime (et les autres).

Voir aussi : Le nouveau film d’ici Barbès et France Alzheimer, Le slip, veut valoriser les aidants

[amazon_link asins=’2732485462′ template=’ProductCarousel’ store=’gerontechnolo-21′ marketplace=’FR’ link_id=’05eaef37-bdab-11e8-b6f5-575cc0b83c8b’]


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut