L’innovation sociale et technologique au service des aidants de personnes atteintes de maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Fin janvier, les partenaires MONUMENT ont marqué le lancement officiel de ce projet européen Interreg 2 Mers.

Le projet MONUMENT (More NUrturing and Empowerment Nested In Technology) vise à réduire la charge ressentie des aidants informels qui accompagnent des personnes atteintes de maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées, en leur apportant un soutien professionnel et structurel ainsi que des solutions technologiques personnalisées. L’objectif global est de permettre le maintien à domicile des personnes atteintes de ces maladies en renforçant les capacités d’adaptation des aidants et en améliorant leur bien-être mutuel et relationnel, sur le modèle des maisons Odense.

La démence : une priorité de santé publique

En 2015, la démence touchait 47 millions de personnes dans le monde et, selon les prédictions, le nombre de malades devrait atteindre 75 millions en 2030 et 132 millions d’ici à 2050. L’OMS considère la démence comme une priorité de santé publique et en mai 2017, l’Assemblée mondiale de la Santé a approuvé le Plan mondial d’action de santé publique contre la démence 2017-2025.

Lire aussi : [Dossier] Doll Therapy : un dispositif thérapeutique alternatif pour lutter contre l’isolement et l’Alzheimer

Maladie d'Alzheimer et perte de mémoire

Le plan est structuré autour de domaines d’action dont la recherche et l’innovation et le soutien aux aidants. En effet, la prise en charge d’une personne atteinte de démence peut avoir des conséquences sur la santé mentale et physique, le bien-être et les relations sociales de celui qui l’assume. Selon l’OMS, les aidants devraient avoir accès à un soutien et à des services adaptés à leurs besoins pour faire face efficacement aux exigences physiques, mentales et sociales associées à leur fonction.

MONUMENT : un projet innovant pour accompagner les personnes atteintes de démences précoces

Le projet MONUMENT fonde en effet son approche sur le modèle néerlandais des Maisons Odense, un concept innovant pour accompagner les personnes atteintes de démences précoces. Une maison Odense est un lieu d’information, de conseil et de rencontre pour les aidants informels, les personnes atteintes de démence, ainsi que leur famille et leurs amis.

Il s’agit d’un espace facile d’accès et intégré à la vie locale, non stigmatisant, sécurisant et « comme à la maison ». En seulement 10 ans, 31 maisons Odense ont vu le jour aux Pays-Bas, et 16 sont en cours de création, preuve du succès du concept.

Lire aussi : Alzheimer : La musique réunit une danseuse étoile avec sa passion

Par ailleurs, dans le cadre du projet MONUMENT le modèle est enrichi par la mise en place d’une plateforme en ligne et par la présentation et le développement d’outils technologiques adaptés aux besoins des aidants.

Les quatre objectifs principaux du projet MONUMENT

  • Mettre en œuvre cinq lieux pilotes en France, en Belgique, au Royaume-Uni et aux PaysBas, sur le modèle des maisons Odense pour mieux accompagner les aidants de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées
  • Mettre en place une plateforme numérique, disponible dans chacune des langues du projet, alimentée par et pour ses utilisateurs, apportant des informations sur les services adaptés à la maladie et permettant des échanges entre pairs
  • Tester et co-créer des solutions technologiques adaptées aux besoins des aidants et des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées
  • Réaliser une étude de faisabilité socio-économique du modèle MONUMENT pour les décideurs politiques et élaborer des recommandations pour les organisations intéressées
Démence - Alzheimer - Perte de mémoire - Oubli - Maladie

Le projet MONUMENT réunit 11 partenaires de France, Belgique, Royaume-Uni et Pays-Bas, ayant tous acquis des expertises différentes dans l’accompagnement des personnes atteintes de démence, les parcours de soin, les politiques d’inclusion, l’innovation technologique, ou encore le soutien des aidants.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page