Alzheimer : La musique réunit une danseuse étoile avec sa passion

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : ALZHEIMER

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

L’Alzheimer est une maladie qui vole chaque jour un peu plus de souvenirs, de mémoire, de vie. Mais parfois, des petits miracles se réalisent et offrent des instants d’émotion intense, loin des barrières qu’instaure cette dégénérescence.  

Marta C. Gónzalez était ballerine. En 1967, elle danse à New-York sur le célèbre « Lac des Cygnes » où elle interprète le rôle étoile. 50 ans plus tard, alors atteinte de la maladie d’Alzheimer et affaiblie physiquement, les mouvements de la chorégraphie de ce fameux ballet lui reviennent naturellement. Un performance filmée, émotion et magie.

Une vidéo d’hommage

Cette vidéo, qui fait le tour du web, a été postée par Musica para desperta (La musique pour éveiller). Des membres de cette même organisation ont fait écouter en 2019 la musique de Tchaïkovski qui réveilla les souvenirs de Marta.

C’était impressionnant. Elle pouvait encore se mouvoir. Elle n’avait qu’un déclin cognitif léger et pouvait parler. Mais elle était toujours très triste, très négative. On voit très bien comment elle se connecte soudain à la musique.

 Pepe Olmedo, fondateur de Musica para desperta

Ses images sont diffusées pour appuyer leur campagne de fonds participatifs pour accompagner les malades grâce aux bien faits de la musique. Mais c’est aussi l’occasion de rendre hommage à Marta. Cette danseuse étoile partie rejoindre les étoiles en 2019, quelques mois après avoir donné sa dernière représentation. L’Association accompagne la publication d’une phrase courte mais forte : « ballerine un jour, ballerine toujours« .

Lire aussi : La musique, une alliée de la mémoire

La musique pour lutter contre l’alzheimer

L’apport bénéfique de la musique sur les maladies cognitives n’est plus à prouver. Pourtant, ces alternatives aux traitements médicamenteux sont encore peu utilisées.

Comme le souligne l’association, il est important de stimuler les fonctions qui disparaissent en dernier. Ainsi, cela permet de retarder et ralentir la progression de la maladie. Cette vidéo en est le témoin criant : la danseuse étoile revit peu à peu le moindre de ses mouvements jusqu’à retrouver sa posture de danseuse et l’émotion qui l’accompagne.

Musique - thérapie par la musique

La musique et la capacité à ressentir des émotions sont les derniers attributs qui sont endommagés par cette maladie dégénérative.

Musica para desperta

Malgré les efforts que cela lui coûte, Marta se retrouve emporter par sa dernière danse, déjoue pendant quelques instants les pièges de la maladie et déploie ses bras, comme si plus rien ne comptait, à l’image du cygne qu’elle interprétait.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page