« Plan Grand Âge et Autonomie » : la FHF exige que les réponses soient à la hauteur des enjeux

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AUTONOMIE & DEPENDANCE

Partager cet article

Mercredi 30 mai 2018, la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a dévoilé sa feuille de route pour relever le défi du vieillissement de la population à court et moyen terme. Les réactions ont été nombreuses dans le monde de la Silver économie. La FHF prend notamment acte de l’annonce du lancement d’une grande concertation citoyenne pour définir la place de la personne âgée dans la société et exige que les réponses soient à la hauteur des enjeux.

La ministre des Solidarités et de la Santé, à l’occasion des rencontres nationales départements – CNSA a présenté sa feuille de route sur le grand âge et l’autonomie mercredi 30 mai. Outre l’ouverture d’un débat sur le sujet majeur du grand âge, celle-ci présente des mesures de court terme.

La FHF relève les premières mesures

Parmi ces premières mesures, la FHF relève notamment :

– L’accélération confirmée de la convergence des dotations soins ;
– Le soutien à l’hébergement temporaire pour fluidifier les parcours ;
– Le déploiement de la télémédecine ;
– Le renforcement des équipes mobiles de gériatrie, qui permettra de venir appuyer les missions des personnels prenant soin des personnes âgées.

10 principes et conditions de réussite de la transformation de l’accompagnement de l’avancée en âge

infographie FHF

Des besoins importants et une action urgente

Lors de ce débat public, la FHF réaffirmera sa vision de la place pleine et entière de la personne âgée dans la société. Elle portera à ce titre ses propositions sur la refondation du modèle de financement de l’autonomie, pour garantir des parcours de vie et de santé en adéquation avec les aspirations des personnes.
La FHF préconisera également la nécessaire évolution du pilotage du secteur médico-social. Pour autant et comme d’ailleurs l’ont souligné les récents rapports parlementaires, les besoins sont importants, l’action est urgente ; les premières annonces n’y répondent que partiellement.
La FHF portera la voix des EHPAD publics et plus largement des établissements sociaux et médico-sociaux publics dans la concertation. La FHF exige que les réponses apportées par le gouvernement soient à la hauteur de ces enjeux hautement complexes pour les années à venir.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut