« Robanime » ou quand l’hôpital Broca expérimente le robot Nao dans les ateliers d’animation

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : ROBOTIQUE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Le projet « Robanime », conduit en 2017, est une recherche-action sur les possibilités d’intégration du robot social Nao dans les ateliers d’animation organisés par l’hôpital Broca et La Rochefoucault (AP-HP).

L’objectif principal a été d’explorer l’acceptabilité du robot auprès des membres de l’équipe d’animation et des participants âgés à ces ateliers. « Robanime » a également permis d’examiner la qualité du bien-être produit par le robot auprès des aînés. Explications…

Présentation du laboratoire LUSAGE Hôpital BROCA

Expérimenter le robot Nao dans les groupes d’animation socio-culturelle

Mise en place du projet « Robanime »

Le projet « Robanime » a mené par LUSAGE, le laboratoire de rechercher francilien de l’hôpital Broca, en collaboration avec le Département Animation, le Pôle Culture & Bien-être et des artistes. Il a été structuré en 2 phases : la co-conception des ateliers à médiation robotique et la phase d’expérimentation pilote des ateliers conçus.

La phase de co-conception (entre juillet et août 2017)

Robot NaoIl s’agissait de l’évaluation de la faisabilité du projet avec les animateurs incluant : la définition du rôle du robot dans les séances d’animation en fonction de la spécificité de chaque atelier, la préparation des contenus pour les séances ainsi que la définition des aspects techniques inhérents au travail avec un robot.

La phase d’expérimentation pilote (entre septembre et décembre 2017)

Il s’agissait de comparer des séances d’atelier d’animation avec et sans le robot. Trois types d’ateliers ont été ciblés par ce travail : « Mouvement et détente », « écriture » et « musique ».

Plusieurs mesures ont été recueillies pour examiner l’impact immédiat sur le bien-être des participants (humeur), leur niveau de satisfaction, ainsi que la qualité de leur engagement dans les ateliers. Concernant les professionnels, il a été examiné, d’une part, l’acceptabilité du robot et l’utilisation faite de cet outil par chaque animateur. D’autre part, l’utilisabilité du robot a été évaluée, c’est-à-dire la facilité perçue d’utilisation de la part des professionnels ainsi que leur intention d’utiliser le robot régulièrement dans le cadre de leurs pratiques.

Résultats principaux

Anne-Sophie Rigaud - Expérimentation RobotLes résultats, bien qu’exploratoires, sont encourageants et incitent à approfondir cette expérimentation. En effet, l’outil « robot » a été très bien accepté par les patients et les professionnels de l’animation, quels que soient les ateliers concernés, comme témoignent les comportements d’empathie, de curiosité et de partage d’affects observés. « Ça change de l’atmosphère de l’hôpital », explique une patiente, « ça fait plaisir ».

Cela se traduit par une satisfaction immédiate à travailler avec le robot et une volonté de poursuivre les ateliers à médiation robotique chez les professionnels comme chez les patients. L’engagement des patients est renforcé dans certains ateliers grâce à la présence du robot, engendrant une activité accrue et une attitude davantage positive.

Cette médication a également un effet notable sur le bien-être avec notamment une amélioration de l’humeur des patients. Il y a toutefois des limites techniques et un besoin de poursuivre le travail de formation avec les professionnels de terrain afin de pérenniser ce type d’interventions et « faire avancer les professionnels dans leurs pratiques d’animations ».

L’équipe du projet espère pouvoir mener des études « plus solides » sur des durées « plus longues », transmettre les compétences acquises à d’autres équipes et souhaite également mettre en place un « D.U Robotique sociale et interventions dans le domaine de la santé ».

Lire aussi : RoboCARE Lab et la Fondation i2ml collaborent et étudient l’effet des robots de téléprésence sur les seniors


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut