Un tiers des Français est concerné par l’incontinence urinaire… et pourtant le sujet reste tabou !

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AUTONOMIE & DEPENDANCE

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Selon un sondage exclusif mené par l’IFOP pour la startup TripleW* en décembre dernier, l’incontinence urinaire est un sujet tabou pour plus d’un Français sur deux. Pourtant, ce problème touche de près ou directement plus d’un Français sur trois.

Incontinence urinaire : qui est touché? Quelles solutions sont les plus plébiscitées par les Français? Comment éviter que ce trouble ne conduise à la dépendance? 

L’incontinence urinaire : un sujet de proximité

Faire face à l'incontinence urinaire
Crédit : ibreakstock / Shutterstock.com

Plus d’un Français sur trois âgé de 18 ans et plus (37%) est concerné par le
phénomène de l’incontinence urinaire, qu’il ait lui-même été touché (9%) et/ou par l’intermédiaire d’une (19%) ou de plusieurs personnes de son entourage (11%). Ce phénomène passe de marginal – jusqu’à 64 ans (6%) – à plus concret – à partir de 65 ans : 13% des 65-74 ans et près du quart des 75 ans et plus (23%) déclarent être concernés Ã  titre personnel.

Incontinence urinaire : les tabous ont la peau dure

En moyenne, presqu’un Français sur deux estime que l’incontinence urinaire est un sujet tabou (43%). Les moins de 35 ans sont même 57% à trouver le sujet gênant. Naturellement, cet embarras diminue à mesure que le problème est côtoyé : seuls 40% des individus connaissant une ou plusieurs personnes concernées par l’incontinence urinaire estiment que ce sujet est tabou.

De même, le côté tabou décroît avec l’âge, là aussi dans une logique de plus
grande familiarisation avec l’enjeu, la probabilité d’être atteint d’incontinence augmentant avec l’âge. 57% des moins de 35 ans estiment ainsi que ce sujet est tabou contre 44% des 35-49 ans, 37% des 50-64 ans et 30% des 65 ans et plus.

Les Français souffrant d’incontinence urinaire attendent des solutions préventives pour conserver leur qualité de vie

Parmi les attentes des personnes souffrant d’incontinence urinaire, la plus
plébiscitée est la capacité de prédire l’envie d’uriner avant que le problème ne survienne, loin devant le contrôle et la mesure à tout moment de l’accumulation d’urine dans la vessie (19% des Français seulement regardent cette option comme la plus valable). Les Français sont ainsi 42% en moyenne (une proportion qui croît avec l’âge) à regarder positivement le fait de bénéficier d’une technologie permettant de signaler la nécessité d’aller uriner.

En revanche, l’usage des couches n’est cité que par 15% d’entre eux. Les raisons invoquées sont leur caractère polluant (8%) ou leur coût (7%).

TripleW Europe Å“uvre pour le maintien de l’autonomie

TripleW est une start-up innovante fondée à Tokyo et connue pour avoir lancé DFree, un appareil connecté capable de prédire le moment opportun pour aller aux toilettes. TripleWJapan soutient toutes les personnes ayant des difficultés pour se rendre aux toilettes afin de leur permettre d’être plus indépendantes. Aujourd’hui, TripleW possède des filiales en France et aux États-Unis.

DFree peut venir en aide à des millions de personnes âgées, malades, handicapées et enfants de plus de 5 ans qui tous les jours souffrent de l’incontinence urinaire. Avoir le contrôle de ses sens est la clé de l’indépendance afin de vivre pleinement sa vie.

TripleW a remporté de nombreux prix, dont celui des SilverEco and Ageing Well International Awards et Ageing Fit en 2018 ainsi que 4 prix au salon CES 2019 de Las Vegas.

*Source : sondage IFOP réalisé pour DFree en décembre 2018. L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1014 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut